Des nouvelles du front

Ce matin, j'apprends que des députés ont votés deux amendements (les mêmes, donc qui comptent pour un), adoptant deux choses :

  • La légalisation du téléchargement sur les réseaux P2P, et uniquement le téléchargement.
  • Une licence globale, condition du premier point, qui fait que seul l'internaute qui paiera cette licence aura le droit de télécharger.

D'abord, d'apres la jurisprudence de la cour d'appel de Montpellier, le téléchargement sur des réseaux P2P est déjà autoriser, et ensuite, la licence globale me paraît être une fausse bonne idée. Nous payons déjà une taxe sur les supports de stockage, CD-ROM, Disque Dur, donc, quand nous achetons un ordinateur avec un ou plusieurs disque-dur, ou encore des CD ou DVD gravables, puis que nous paierons dans notre abonnement ADSL la licence globale, nous paierons deux fois pour la même chose, non ? C'est ça qu'on appele la double peine ? :-) (je mets un smiley, parce que je sais bien que ce n'est pas une peine).

A mon avis, ce n'est pas une victoire en tant que tel. Comme l'ont souligné nombre de commentateurs, ces amendements risquent d'avoir une durée de vie assez courte, puisque le gouvernement ne va pas se laisser faire.

Pour moi, le point le plus important de ce projet de loi, c'est l'adoption (ou non) des systèmes DRM. Si ces systèmes de contrôles numériques sont adoptés, c'est pour moi la mort de l'ensemble de l'informatique en france, et pas seulement des logiciels libres (je ne parle pas bien-sûr des sociétés de services qui ne sont de des succursales de Microsoft). Du coup, c'est tellement gros que c'en est inapplicable, et donc dangereux.

A noter quand même qu'un certain nombre de députés de la majorité sont tout à fait contre ce projet de loi, et qu'il me semble que c'est nouveau dans cette législature, comme les députés UDF qui semblent s'être rangés au coté de l'opposition. Malgré cela, 30-22 = 8 députés d'oppositions !!!! M. Ayrault, je vous signale que les vacances ne sont pas encore commencé pour vous !! Au boulot !!!

Ceux qui veulent se marrer un peu peuvent lire le P2P War.

Point sur le projet de Loi DAVSI

C'est ce soir qu'est étudié à l'Assemblée Nationale le projet de loi DADVSI. Concernant le courrier que j'avais envoyé au député de ma circonscription Jean-Marc Ayrault, je n'ai pas eu de réponse, mais la section Temps Réel du PS à réagi, appelent notemment à signer la petition de EUCD.info (plus de 120 000 signataires), demandant le retrait de l'ordre du jour de l'assemblée ce projet de loi. A priori, ça n'a pas suffit. Certains députés de la majorité ont réagit dans le bon sens, en notant l'aspect liberticide de certains amendements, et pas seulement pour les utilisateurs de logiciels libres. Malheureusement, ils sont en minorités dans leur propre groupe, et ne pourront probablement pas faire grand-chose.

Un point genant, c'est que malgré que le PS s'oppose à ce projet de loi, il ne semble pas y avoir beaucoup de député PS sur le banc ce soir. La planification de l'étude du projet de loi n'y est bien-sûr pas étrangère.

Je suis pour ma part persuadé que les députés, et le ministre de la Culture, défendant ce projet de loi sont vendus à un oligopole d'entreprise pour qui seul le profit compte, et qui n'ont aucunes considérations pour leurs clients, dont vous faites parti.

Quant à savoir si je pourrais continuer à faire mon metier, je reste optimiste, en pensant que, de toutes façons, l'interdiction des logiciels n'intégrant pas de technologies DRM est purement et simplement inapplicable, ce qui n'enleve rien à la bétise de certains amendements (au contraire), ni à celle de leurs rédacteurs.

Pétition contre DADVSI

Stop !!! Arretez tout, et allez signer tout de suite la pétition pour le retrait de l'horrible projet de loi :

Pétition demandant le retrait de l'ordre du jour parlementaire du projet de loi DADVSI

Lettre au député Jean-Marc Ayrault

Je reproduis ici le courier que je viens d'envoyer au député de ma circonscription, par ailleurs président du groupe socialiste à l'assemblée nationale.

Monsieur le Député,
Je vous écris ce jour car le gouvernement a décidé, fin septembre 2005, de faire voter en procédure d'urgence le projet de loi DADVSI (1206). Ce projet de loi est censé transposer la directive européenne EUCD (2001/29CE), qui elle-même implémente deux traités (WCT et WPPT) de l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) rédigés en 1996. Ni la France ni l'Union européenne n'ont pour l'instant ratifié ces traités. Je tiens à vous exprimer ma vive inquiétude pour l'avenir du droit d'auteur français au regard du contenu de ce projet de loi et de la procédure d'urgence choisie.
Je ne vais pas recopier tout l'argumentaire contre ce projet de loi, par ailleurs disponible sur le site http://eucd.info/ . Je me permets d'insister sur l'importance du retrait de ce projet, pour toutes les raisons évoqués.
Ce projet de loi n'est que l'outil, trop grossier, d'entreprises et d'organismes qui ne respectent ni leurs clients (vous, moi, vos electeurs, tout le monde en fait), ni les artistes, qui sont les premières victimes.
Le point qui me fait réagir particulièrement est la remise en cause des Logiciels Libres. Vous ne l'ignorer certainement pas, les logiciels libres forment aujourd'hui un ensemble de briques logicielles absolument incontournables d'Internet, mais aussi de la majorité des infrastructures informatiques des entreprises et administrations publiques, à Nantes, dans tout le département, dans les Pays de Loire, mais aussi, bien-sûr, bien au-dela.
Je suis bien placé pour le savoir, etant moi-même formateur en informatique, spécialisé dans les logiciels libres, j'interviens dans tout le grand ouest pour former des techniciens et ingénieurs en informatique, dans des entreprises privées et publiques, et dans des administrations publiques. J'ai donc une idée assez précise du sujet, et donc ai conscience que la remise en cause même de l'existence de ces logiciels libres aura un impact sur l'ensemble de l'activité de ces entreprises et administrations.
Ce n'est donc pas seulement l'ensemble des industries et services informatiques qui sont mis en cause. Je ne peux m'empecher d'ajouter que le seul gagnant, parmi les différents acteurs de l'informatique, dans ce projet de loi, est bien l'hégémonique et bien connu éditeur de logiciels propriétaire américain.
Au dela de l'aspect purement technique, c'est aussi le droit d'auteur qui est remis en cause, et ce, quels que soient les idées exprimés, et les moyens utilisés. La Culture ne doit pas être dans les mains de gens aussi peu scrupuleux, et aussi peu respectueux, que les instigateurs de ce projet.
Vous trouverez l'essentiel des informations utiles sur le site suivant : http://eucd.info/ , et par ailleurs, je me tiens à votre disposition pour toute information complémentaire.
En espérant que vous saurez vous saisir de ce dossier, et que vous veillerez à ce que soient protégés les droits du public, la vie privée de vos concitoyens, la libre concurrence, les auteurs de logiciels libres, l'indépendance technologique de la France, la liberté d'expression, le domaine public, et la démocratie, veuillez croire, Monsieur le député, en l'assurance de ma respectueuse considération.
Ce courier sera reproduit intégralement sur mon blog, dont l'adresse se situe ci-dessous.

--
Sébastien Lardière
Couëron - 44
Formateur et Consultant en Logiciel Libre

Web : http://seb.ouvaton.org/
Mail : seb@ouvaton.org

Inadmissible !!!

Le ministere de la "Culture" (mais de quelle culture ? Ils font pousser des champs de billets ?), ainsi que la SACEM, Universal, BSA, et autres Joyeux Lurons, sont en train de faire passer, en douce, des lois interdisant de faits tous les logiciels qui communiquent d'une façon ou d'une autre, y compris bien sûr des logiciels libres, sous pretexte qu'ils ne peuvent pas contrôler tout ce qui se passe sur Internet (auquel visiblement, ils ne comprennent rien du tout).

C'est tout simplement scandaleux, les lois francaises ne doivent en aucun cas être au service des Majors. J'utilise tous les jours des logiciels libres, et je forme des gens à utiliser des logiciels libres, y compris des logiciels qui permettent des transférer des données par réseau. Mais j'achete la musique que j'écoute et que j'apprécie. Il va sans dire qu'une quantité non-négligeable de cette musique ne vient pas des Majors. Certaines musiques ne rentrent même pas dans les cases de la SACEM. Mais je ne suis pas un criminel.

Allez, pour la route, une liste des musiques que j'écoute en ce moment, en vrac :

  • Régis Huiban, Sans Sommeil.
  • Les Ogres de Barback et la Fanfare du Belgistan, Concert
  • Les Cowboys Fringants, La Grand-Messe
  • Pauline Croze
  • Sarah Bettens, Scream (en import, 2x moins cher que la version française)
  • KT Tunstall, Eye to the Telescope
  • Bombes de Bal, danse avec ta grand-mère
  • Francis Cabrel, La Tournée des Bodegas
  • José Gonzalez, Veneer
  • Fayo, La fiève des fèves
  • Hamon Martin Quintet, L'habit de Plume.

Et encore, je pourrais ajouter Madeleine Peyroux, Katie Tunstall, Camille, Jeanne Cherhal, Yann Tiersen, Bernard Lavilliers, ....

Tout ça acheté, bien-sûr. Alors, je suis toujours un voleur ?

MAJ, 2-12-2005 : Pétition demandant le retrait de l'ordre du jour parlementaire du projet de loi DADVSI.

Voiture à Vendre

Je vends ma Golf II, de 1989 et 227000km, pas cher. Voir les photos.

MAJ 14-11-2005 : Trop Tard, Vendue !

La Rentrée Nantaise

La Rentrée Nantaise 2005 est terminée, une belle affiche cette année, avec beaucoup de chanteuses, essentiellement en chant gallo. On a fait le plein, il y avait une bonne ambiance, les musiciens et chanteuses (oui, c'est comme çà !) avaient l'air content. Et l'association « Les Amis des Enfants du Monde » devrait être contente, aussi.

MAJ (1-11-05) : Les photos sont ici.

NetVibes

Je viens de tomber sur ce site : http://www.netvibes.com/, qui mets en oeuvre la technologie hype du moment sur le Web : Ajax. Je doit dire que c'est assez impressionant, en 2 minutes, j'ai pu personnalisé ma page comme je le souhaitais, en ayant notamment injecter la listes des flux RSS que je lis habituellement, plus, par exemple, la liste de mes messages sur Gmail, la météo locale, une boite de recherche, etc ...

A voir, mais il semble bien que c'est ce genre d'interface qui sera notre quotidien sur le Web dans quelques temps.

Patrick Le Lay dans « Bretons »

Le nouveau magazine « Bretons » , dans son second numéro, s'entretient avec Patrick Le Lay, PDG de Tf1. Ses propos sont rapportés dans Le Monde et dans Yahoo.

Je n'ai pas lu l'entretien, n'ayant pas eu le magazine entre les mains. Néanmoins, il me semble que la rédaction a saisi ici une bonne occasion de se faire faire de la publicité. En effet, c'est la teneur des propos du pdg de TF1 qui ont attiré l'attention des médias pré-cités. On peut donc raisonnablement penser que les 30 000 exemplaires imprimés vont être aisement vendu. D'autant plus, que grâce à cette couverture, « Bretons » est en tête de gondole dans toutes les bonnes maisons de la presse.

On est donc bien devant un cas de manipulation d'image, Patrick Le Lay se prêtant à un jeu qu'il doit sans doute connaître par coeur.

Bien-sûr, c'est le commerce qui veut ça, mais quel est l'interêt de la rédaction de publier une telle interview ? Les positions de Le Lay, sans doute volontairement exageré, ne vont-ils pas contribuer à décrébiliser le contenu entier ? et sur combien de génération ?

Si je dis ça, c'est parce que je suis breton, de Nantes. Mais je suis aussi français. Et il ne me viendrait pas à l'idée de nier mon appartenance à la france. Par contre, il est vrai que la france a voulu oublier pendant très longtemps l'existence même d'une langue bretonne (et aussi basque, alsacienne, etc...). Mais la situation a changé. Si la france refuse toujours de signe le Charte européenne des langues régionales ou minoritaires, elle ne peut pas nier l'existance des écoles Diwan, par exemple.

En conclusion, pour moi, la bretagne se vit à la façon de Morvan Lebesque. C'est du quotidien, au naturel, sans provocation inutile ... Et sans oublier non plus.

Maj : J'ai lu l'entretien, et je ne change pas mon article.

Son Hi-Fi

Je viens d'acheter une chaine Hi-Fi, une micro-chaine, mais Hi-Fi quand même. C'est une Onkyo CR-305FX.

Et c'est là que je me rends compte que je n'ai jamais eu de chaine Hi-Fi, en fait !

Oui

Bon, c'est fait. Je sais que je voterais oui au référendum sur le TCE.

Les raisons sont multiples :

  • La première est que les politiciens que je respecte, et ils ne sont pas nombreux, sont tous pour le oui.
  • La seconde est que les politiciens que je n'aime pas sont tous pour le non.
  • Ensuite, la plupart des raisons pour refuser ce traité sont idéologiques, or, ce traité, et la construction de l'Europe depuis 50 ans sont tous sauf idéologique. Si les batisseurs de cette énorme projet qu'est l'union européenne n'avaient pas été pragmatiques, nous n'en serions pas là. Et on a déjà vu, dans les décennies passées, les dégats des idéologies.
  • Les discours des tenants du oui me paraissent clairs, accessible, concrets. Malgré ma piètre culture politique, j'arrive à les comprendre.

Pourquoi tant de haine ?

L'edition de contenu sur le web dépend d'outils de publication. L'outil de base, ou plutot, les outils de base sont les standards utilisés pour mettre à disposition ces contenus : les schémas html et xhtml, les feuilles de styles CSS, les formats d'images Png, jpeg et gif.

En partant du principe que ces standards sont librement disponibles et édités par les acteurs du marché, je ne vois pas de bonnes raisons de ne pas les utiliser. Alors pourquoi est-ce que certains persistent à ne pas delivrer de contenus respectant ces standards ? Y-a-t-il une bonne raison à cela ?

Imagine-t-on fourni un document Docbook ne respectant pas le schéma ? non ! Imagine-t-on créer une feuille Xslt non-conforme aux schémas ? non, bien-sur. Alors pourquoi continue-t-on a faire des documents html non-conforme ?

Aujourd'hui, les navigateurs Web, les outils qui nous permettent de lire les documents Html, ont deux façons de lire les données qu'on leur donne : un mode de respect stricts des standards, et un autre, le quirks-mode, qui permets de faire un peu n'importe quoi avec nos balises html. Quand est-ce que ce mode Quirks deviendra obsolete ? Quand IE7 sortira, avec un support complet des standards ? peut-être :-)

Nouvel Outil

Je dispose depuis deux jours d'un nouvel ordinateur, portable, en remplacement de ma vieille tour de quatre ans, qui à fait son temps et qui va prendre sa retraite en tant que passerelle (Squid), Firewall (NetFilter), Serveur Dns, dhcp (Dnsmasq), et Mail (Sendmail).

Le nouveau PC est donc un portable, un maxdata 8100, équipé d'un processeur Pentium M 2Ghz, et de son équipement Centrino, de 1Go de mémoire vive, d'un disque dur de 100Go, d'un graveur de DVD.

Il est livré sans Os par le constructeur, et j'ai pu donc installer une Debian GNU/Linux, dans sa version Sid, sans probleme majeur. Le noyau Linux installée est un 2.6.10, livré par Debian. Le support du materiel est tout à fait correct, mis à part la charge de la batterie, qui à du mal à se rafraichir, et la carte Wifi, que je n'ai pas tester, vu que je n'ai pas d'autre materiel Wifi.

Update : Le Wifi est testé, ça à l'air de marcher. Le module de noyau se charge, et le périphérique materiel est trouvé : http://ipw2200.sourceforge.net/.

La configuration de l'écran dans Xfree86 (4.3.0) a été un peu moins facile, le temps de trouver les bons paramètres pour avoir un affichage en 1400x1050 en 91Hz.

Le graveur de DVD, la carte son, la carte ethernet, le touchpad, la souris Usb, le lecteur de carte externe, le support de l'acpi, tout à été paramètré sans que je ne fasse quoi que ce soit pour. Bref, en une soirée, et une courte matinée, tout était fonctionnel, les applications installés, la configuration recopiée de ma précedente machine, bref, prête à être utilisée.

Les applications utilisées :

  • Gnome 2.8
  • FireFox 1.0
  • Sylpheed-claws gtk2
  • OpenOffice.org 1.1.3
  • Eclipse 3
  • Gimp 2.2.3
  • Et un certain nombre d'autres logiciels utilisés ponctuellement ...

Et une photo de la bête, pour terminer : Maxdata 8100

Gnome 2.10 ...

Gnome en est actuellement à sa version 2.8, et la future version, la 2.10 est en préparation, et devrait être prête au mois de mars. On peut en voir un aperçu à l'adresse suivante : http://www.gnome.org/~davyd/gnome-2-10/.

Triste nouvelle

Voici un message plein de tristesse pour vous faire part de la mort d'un des coopérateurs, notre Old Pou qui s'appelait Jean Jacques Roué.
[...]
La mort délie les cellules mais elle délie aussi les liens créés, portés, développés par l'être vivant.

Je suis touché par cette nouvelle, ayant été au départ du projet des FAQs avec Old'Pou. j'avais pu échanger quelques messages avec lui, il y a quelques mois.

Tu nous manqueras Old'Pou, ton humour et ta sagesse nous faisait avancer. J'espere qu'on ne t'oublieras pas.

Des liens en vrac

Prise de décision - suite et fin

Bon, la décision est prise, le 5 novembre étant passé. En fait, cette décision, je l'ai prise le 10 au soir. J'espérais jusqu'au bout que quelqu'un d'autre me permettrais ne pas le faire, mais non, j'ai dù m'y plier.

Je ne sais pas encore si je suis satisfait, mais les conséquences se sont fait sentir immédiatement, et a priori, c'est parti comme ça pour un bon moment. J'espére juste qu'on ne me jettera pas de cailloux :-)

Du HTML, des poires et des pommes

A lire, un excellent article de Karl Dubost sur la maltraitance du Html 4.01 par les développeurs : HTML 4.01, une star bien mal comprise.

Dans la même veine, le billet de Fred Cavazza : XHTML, web sémantique et gestion de contenu.

En Vrac

A propos d'ergonomie, de design Web, d'utilisabilité, d'accessibilté :

Un CMS accessible et utilisable

Un de mes projets professionnels en cours est la réalisation d'un CMS utilisable et accessible.

Jeffrey Veen fait le constat que les outils Open-Source actuels ne sont pas simple à utiliser, à prendre en main : http://www.veen.com/jeff/archives/000622.html". Je ne peux qu'être d'accord avec lui, car le fait que je sois en train de développer mon propre outil est la conséquence des défauts des CMS Open-source existants, que ce soit Spip, Mambo, Lodel, ou d'autres. They sucks really badly.

Donc, bien-sûr, je devrais faire attention à ne pas tomber dans ces travers, et réaliser un outil complet, en essayant de respecter les différents points qu'il suggère. Je peux aussi m'appuyer sur le mémoire de Philippe Lahaye, qui est une mine d'or en la matière.

Un bon exemple, dans un domaine connexe, est celui de DotClear, un outil de blog, celui avec lequel j'écris ce billet. Il s'installe très facilement et fonctionne bien. De plus il respecte les standards du Web, ce qui est un point essentiel.

[Update, 05-10-2004] Un critère important, qui ne concerne pas les points précédents, est la portabilité des bases de données. En effet, je travaille essentiellement avec Postgresql, qui est un excellent SGBD. Malheureusement, les hébergeurs le proposant sont trop rares, et donc, l'utilisation de Mysql est nécessaire pour rendre l'outil 'utilisable'.

- page 8 de 9 -