Mot-clé - logiciels libres

Fil des billets - Fil des commentaires

Galeries Photos

Ce week-end, j'ai remis en ligne quelques unes de mes photos : http://photos.lardiere.net/ ; j'ai utilisé pour cela l'outil PhotoShow logiciel libre permettant l'hébergement de galeries photos.

N'hésitez pas à me faire part de vos impressions, que ça soit à propos de l'outil ou des photos !

Android 4 "ICS" sur "Galaxy S II"

Mardi 13 mars est annoncé, sur de nombreux sites spécialisés, que la nouvelle version d'Android commence à être diffusée par Samsung pour le modèle Galaxy S II. Sans être particulièrement impatient, car je préfère laisser à d'autres le soin d'essuyer les plâtres, je recherche, avec l'outil interne au smartphone, cette mise à jour maintes fois annoncée depuis l'automne.

Lire la suite...

OpenStreetMap et mon « chez moi » !

Je suis donc dans mon nouvel appartement depuis un peu plus d'un mois, et le quartier étant nouveau, il n'est pas encore sur les plans, que ça soit les plans papiers et les plans en ligne comme Google Maps ou équivalent.

Mais il existe une alternative à ces solutions propriétaires : la cartographie coopérative libre en ligne : OpenStreetMap.

Pour faire simple, le principe est le même que pour l'encyclopédie libre Wikipedia, n'importe qui peut y contribuer, et faire avancer les choses.

C'est donc armé de mon smartphone Android ( un HTC Magic with Google ), fonctionnant lui aussi avec des logiciels libres, dont Linux, que j'ai arpenté le quartier hier après-midi, pour relever les traces GPS, et enfin ajouter la rue, la venelle et l'allée qui manquaient. Après avoir compris comment faire pour contribuer, j'ai pu entrer les traces, et faire en sorte qu'elles apparaissent sur la carte : http://www.openstreetmap.org/?lat=47.214891&lon=-1.534949&zoom=18&layers=B000FTF.

Ceci n'est qu'une première étape, il est possible que d'autres contributeurs viennent compléter ma contribution, et il manque d'autres allées qui ne sont pas encore ouvertes de l'autre coté du Mail Picasso, qu'il conviendra d'ajouter. Et je n'ai pas réussi à fusionner la rue du cher, existante, avec le prolongement que j'ai ajouté, mais ça viendra.

2 pétabytes

Yahoo vient d'annoncer qu'ils utilisent PostgreSQL pour stocker 2 pétaoctets de données¹. Ce qui en ferait la plus grosse base de données au monde.

Certes, ils utilisent une version modifiée de PostgreSQL, ils ont retirés le support des transactions, et utilisent un stockage en mode colonne, à la place du traditionnel stockage en mode ligne. De plus, l'éxécuteur de requètes permet d'utiliser plusieurs coeurs de processeur. Mais tout de même, c'est la license et la qualité du code de PostgreSQL qui font qu'il a été choisi.

Il est intérressant d'apprendre que Yahoo va supporter et aider le projet.

Ceci n'aurait pas été possible avec une base de données propriétaire, et montre bien la superiorité du logiciel libre, au code ouvert, sur le logiciel propriétaire.

¹ : Un pétaoctet, c'est mille téraoctets, un million de gigaoctets, un milliard de mégaoctets. Un mégaoctet, c'est un million de caractères, c'est 1 minute de musique au format Ogg-Vorbis, c'est une photo numérique de 4 mégapixels.

Hardy, le Héron !

« Hardy Heron », c'est le nom de la nouvelle version de la distribution Ubuntu GNU/Linux. Cette version 8.04 va encore un peu plus loin dans la finition : Je l'ai installé sur mon Dell Latitude D830 hier soir, et sans aucune manipulation technique, l'ordinateur était fonctionel. Un sélection de logiciels plus tard, et tout était prêt !

Ca veut tout simplement dire que n'importe qui est capable de faire ça. Il suffit bien-sûr de conserver tous ses documents au préalable, et l'installeur fait tout le travail, en 30 minutes environ.

Pour ceux que ça interresse, ça se passe ici : Ubuntu.

PostgreSQL 8.3

PostgreSQL 8.3 est donc sorti lundi dernier, et d'après les premiers tests que j'ai pu faire, cette nouvelle version est vraiment intéressante.

Quelques liens sur le sujet :

Bilan de Solutions Linux 2008

J'étais donc présent sur le stand de l'association PostgreSQLFR pendant les 3 jours du salon Solutions Linux 2008.

Simon Riggs nous à fait l'honneur de sa présence sur notre stand mardi, et nous a montré comment attirer le chaland (entre autres, bien sûr). Nous n'avons pas pu essayer sa méthode mercredi, puisque le stand n'a pas désempli.

Beaucoup de monde est donc venu à notre rencontre, avec des questions et des besoins précis sur PostgreSQL : le constat est clair, PostgreSQL est un outil utilisé par des professionnels. C'est d'ailleurs assez cohérent avec le fait que l'essentiel des membres actifs de l'association utilise PostgreSQL comme outil de travail. Nous avons aussi eu d'autres surprises, dont on reparlera ...

mercredi soir s'est tenu l'assemblée générale de l'association, et outre la bonne ambiance et la bonne bouffe, nous avons décidé de nous lancer dans des projets ambitieux, pour l'année à venir.

Que des bonnes nouvelles, donc, et des mois à venir bien chargés.

Solutions Linux 2008

Je serais présent du 29 au 31 janvier sur le stand de l'association PostgreSQL FR, dans le cadre du salon Solutions Linux 2008, qui à lieu au CNIT à La Défense, à coté de Paris.

Je serais aussi sur le stand de l'éditeur de mon livre, le mercredi 30 de 15h à 16h.

N'hésitez pas à venir parler d'informatique, de Logiciels Libres, et en particulier de PostgreSQL sur le salon.

Google Books

Google indexe un certain nombre de livres publiés habituellement sous la forme de livre papier. C'est le cas pour mon livre sur PostgreSQL. On le trouve en premier lorsqu'on recherche postgresql dans le moteur. L'édition indexée n'est pas celle qui est sortie en octobre, mais la précédente, couvrant la version 8.1 de PostgreSQL.

Les résultats sont partiels, c'est-à-dire que les pages ne sont pas toutes disponibles en ligne, il est donc encore nécessaire d'acheter la version papier.

Script pour Pgfouine

Pgfouine est un outil permettant de comprendre le comportement de PostgreSQL.

On distingue deux tâches :

  • Analyse des traces d'activités
  • Analyse du rapport du nettoyage des tables

Ces taches peuvent être automatisées pour générer des fichiers HTML, par exemple tous les jours avec un planificateur de tache comme crontab.

Le script suivant extrait la liste des bases de données d'un serveur, et lance le nettoyage et les analyses pour chacune de ces bases de données, et termine par une analyse globale des traces d'activités.

pgfouine.sh

#!/bin/sh 

PGUSER=postgres

# Emplacement des fichiers générés
PGFOUINESPOOL=/var/www/pgfouine

# Bases de données à ignorer 
EXCLUDEDBS="postgres template0 template1"

# Bases de données du serveur 
DBS=`psql -A -l -t -U $PGUSER | awk -F"|" '{ print $1 }'`

# Chemin du fichier de traces d'activités
PGLOG=/var/log/postgresql.log 

# Retire les bases de données "systèmes"
for ex in $EXCLUDEDBS 
do
  DBS=`echo $DBS | sed s/$ex//` 
done

# Boucle sur les bases de données
for db in $DBS
do
 # Crée le répertoire de spool
 spool=$PGFOUINESPOOL/$db/ 
 if [ ! -d $spool ]
 then
   mkdir -p $spool 
 fi

 # Nettoyage complet et analyse de la base de données  
 vacuumdb -U postgres -z -f -v $db > $spool/vacuum.log 2>&1

 # Analyse des message de nettoyage et d'analyse 
 pgfouine_vacuum -file $spool/vacuum.log > $spool/vacuum.html

 # Analysee des traces d'activités de la base
 pgfouine -file $PGLOG -database $db -format html-with-graphs -report $PGFOUINESPOOL/$db/pgfouine_report.html=overall,bytype,hourly,slowest,n-mosttime,n-mostfrequent,n-slowestaverage,n-mostfrequenterrors 

done

# Analyse du fichier de logs 
#pgfouine -file $PGLOG -format html > $PGFOUINESPOOL/pgfouine.html 

pgfouine -file $PGLOG -format html-with-graphs -report $PGFOUINESPOOL/pgfouine_report.html=overall,bytype,hourly,slowest,n-mosttime,n-mostfrequent,n-slowestaverage,n-mostfrequenterrors 

PostgreSQL vs. MySQL

On me demande souvent la liste des différences existantes entre PostgreSQL et MySQL. Je vais donc tenter de faire une liste des fonctionnalités existantes dans PostgreSQL, et pas dans MySQL :

  • L'opérateur ||, pour la concaténation de chaines de caractères, qui fait parti du standard SQL.
  • Un type de données booléen.
  • Les contraintes de vérifications sur les colonnes, et sur une table, avec le mot-clé CHECK.
  • Les clés étrangères ne sont présentes qu'avec le moteur de stockage InnoDb.
  • Le fait de pouvoir différer les vérifications des clés étrangères.
  • Les déclencheurs sur les ordres (For each statement), et non pas seulement sur les tuples (For each row).
  • Les ordres DDL compatibles ACID.
  • Les domaines : types de données avec des contraintes.
  • Les aggrégats définis par l'utilisateur.
  • Le choix du langage de procédures stockées : Java, Php, Python, Perl, C, Ruby, Sh, ...
  • Les règles de réecritures des requêtes.
  • Un auto-incrément mutualisé entre plusieurs tables.
  • Des opérateurs et transtypages définis par l'utilisateur.
  • La notion d'espace de noms (schémas). Cette notion est confondue avec celle de base de données dans MySQL, alors qu'elle est bien distincte dans le cas de PostgreSQL.
  • Les espaces de données (tablespace).
  • L'héritage de tables.
  • Les types d'index définis pas l'utilisateur.

Cette liste est dans le désordre, et certainement pas finie...

PostgreSQL, seconde édition

Une seconde édition de mon livre sur PostgreSQL est paru, intégrant les nouveautés de la version 8.2 de PostgreSQL.

Il est toujours disponible aux éditions ENI. Tous les renseignements sur trouvent sur la page qui lui est dédiée.

A noter que la version 8.3 de PostgreSQL est en préparation. Actuellement, la version 8.3 est dans la phase « béta », et est donc disponible pour des tests.

Vive Ubuntu !

En quelques minutes, mon nouvel ordinateur portable est réinstallé avec Ubuntu 7.10 ! Je n'ai rien eu à faire d'autre que mon login et mon mot de passe, et le systeme complet est installé, tout les périphériques sont fonctionnel.

Je me demande juste ce qui empêche Dell de fournir ce genre d'OS sur ce modèle, vu que tout marche bien ?

Vista n'est plus

J'ai acheté un nouvel ordinateur portable, un Dell Latitude D830, parce qu'il me semble que c'est du bon materiel, qui correspond à ce dont j'ai besoin pour travailler.

Le précédent, un Maxdata 8100, à 2 ans et demi de service, et va être recyclé pour d'autres tâches.

Le probleme est que Dell ne vend cet ordinateur qu'avec un Windows pré-installé. Bien sûr, il est possible de se battre pour se faire rembourser le cout de la license, mais ça n'est pas forcément très interressant financièrement, et ça prend du temps.

Donc, j'en ai profiter pour tester Windows Vista : c'est pas interressant, ne l'acheter pas, installer Linux à la place, au moins, vous pourrez travailler correctement.

C'est donc ce que je suis en train de faire actuellement, j'installe Ubuntu 7.10, en version beta. Vista a purement et simplement été formaté, c'est tout ce qu'il mérite !

@rrêt sur images

L'émission de Daniel Schneidermann, diffusée sur France 5 jusqu'en juin dernier, va trouver une seconde jeunesse sur le Web.

Puisqu'aucun média traditionnel n'a accepté de diffuser cette émission, ce qui est révélateur de l'état du PAF, l'équipe d'ASI se lance dans « l'aventure Internet ». Ce constat montre à quel point nous avons besoin de cette émission, qui nous explique à quel point les images, et ceux qui nous les montrent, peuvent nous manipuler.

L'an dernier, j'ai pris mon abonnement à Marianne, renouvelé cette année. J'ai donc pris, en toute cohérence, de mon point de vue, un abonnement à ce qui sera « @rrêt sur image », à partir de janvier. 30 € pour un an, qui permet à l'équipe d'ASI d'assurer son indépendance, et la continuité de cette critique ô combien nécessaire.

Cette aventure sur le Web est accompagnée par la société Gandi, chez qui j'achète mes noms de domaines, et en particulier par le développeur principal de Dotclear, qui fait tourner ce blog : on imagine aisément que des logiciels libres seront utilisés dans l'aventure. À titre personnel, je trouve tout ça parfaitement cohérent : indépendance, liberté, choix, ... tout va bien !

Adhésion à l'APRIL

Je viens de prendre mon adhésion à l'APRIL. J'aurais du le faire depuis longtemps déjà, mais maintenant, plus qu'avant, il est important les logiciels libres soient défendus. J'espère que mon adhésion sera utile à l'association, et que je puisse prendre une part active à la vie de l'association.

Vigilance !

Dès ce soir, il faudra être vigilant. Les francais ont élus un président, aujourd'hui. Pour ma part, son programme me déplait fortement ; je ne lui accorde aucune confiance, quelque soit le sujet : il manipule les chiffres et les idées pour séduire, avec un seul but, celui de se faire élire.

Sur un sujet qui m'interresse au premier plan, les logiciels libres, il faudra redoubler de vigilance, les positions prises étant loin d'être claires, et, sur les brevets logiciels, nettement plus inquiétantes. Des assos comme l'APRIL et la FFII ont du travail en perspective.

Ce soir, la première odeur que j'ai pu sentir est celle des gaz lacrymogènes !

Les seuls points positifs sont les scores réalisés à Nantes et à Couëron, 56,61% et 66,38% pour Ségolène Royal.

Norah Jones : My Dear Country

Candidats.fr

Je déclare utiliser des logiciels libres et souhaiter qu'à l'avenir :

  1. les droits des développeurs et des utilisateurs de logiciels libres soient pris en compte par le législateur
  2. l'utilisation, la production et la diffusion de logiciels libres soient encouragées par les pouvoirs publics

J'ai signé la pétition de Candidats.fr.

Panorama

Je mets en ligne deux panoramas, que je viens de réaliser avec hugin, suite à quelques photos que j'avais prises à Lyon, les 2 et 3 décembre 2006. En cliquant sur les apercus ci-dessous, vous pouvez voir les résultats. Attention, chaque fichier fait près de 2,5 Mo :

La prochaine fois, il faudra que je pense à ne pas laisser l'exposition automatique, qui fait un ciel différent sur les quatres images qui composent les deux panoramiques.

Dans quelques jours, je pourrais essayer d'en faire d'autres, grâce au nouveau Pentax K10d, que je viens de m'offrir. Mais il faut attendre, l'objectif Sigma 17-70 que j'ai commandé n'est pas encore arrivé, et un reflex sans objectif, ça ne sert à rien.

PostgreSQL chez Free

Les Pages Persos du FAI et hébergeur Free.fr viennent de se voir doter d'une nouvelle fonctionnalité : une base de données sous PostgreSQL.

Pour l'activer, il suffit d'aller sur la console d'administration des pages persos, et de cliquer sur « Activer votre base de données PostgreSQL ». Je ne connais pas le délai précis, mais une fois la base activée, il est possible d'y accéder via l'outil phpPgAdmin, l'adresse http://sql.free.fr/phpPgAdmin/. Le nom d'utilisateur et le mot de passe sont ceux du compte des Pages Perso (je l'ai testée avec un compte principal, mais un compte supplémentaire doit fonctionner de la même façon), et le nom de la base de données est aussi celui du compte.

Les scripts Php ont donc aussi l'extension permettant d'utiliser PostgreSQL. Deux versions de Php sont disponible chez Free.fr, mais je ne parviens pas me connecter en Php4. Le même script en Php5 fonctionne. Ce second script montre qu'il s'agit de la version 8.1.4 de PostgreSQL, soit la toute dernière version sortie.

Correction [13/09/2006] : La connexion avec Php4 fonctionne. Une simple erreur de jeunesse, semble-t-il.

La fonction de connexion pg_connect ressemble ça :

$dbconn = pg_connect("host=sql.free.fr port=5432 dbname=comptefree user=comptefree password=passfree");

C'est bien sûr une très bonne nouvelle de voir un excellent logiciel comme PostgreSQL chez un hébergeur grand public comme Free.fr. Ceci montre bien que PostgreSQL est de plus en plus populaire, juste titre. Peut-être que dans quelques semaines, nous verrons PostgreSQL chez Ouvaton ?

Il ne reste plus qu' attendre MySQL chez Cretin.fr, et la boucle sera bouclée :)

- page 1 de 2