Bienvenue en Zone Humide

Fil des billets - Fil des commentaires

Koria :: Place Des Ridées

La semaine passée, l'ensemble chorégraphique de Koria, dont je fais partie depuis quelques années, produisait au théatre Boris Vian de couëron son nouveau spectacle : « Place Des Ridées »

Comme matière, nous avions nos danses traditionelles de Bretagne. Gavottes, Ridées, Ronds, Branles, du pays nantais, de toute la Bretagne, et aussi valses et polkas, nous avions piocher dans ce répertoire pour raconter des histoires sur scène, en dansant ; En costume, des reconstitutions du début du XXème, en musique, avec de vrais musiciens, en direct et sur mesure.

Dans ce théatre de 240 places, accueillis dans des conditions professionnelles, les deux séances étaient complètes, et le public nous a témoigné de son enthousiasme, pendant le spectacle, par ses réactions, et après, par ses félicitations et ses remerciements.

Pendant trois ans, les vingt-quatres membres du groupe ont crées, tous ensemble, ce spectacle. Danseurs, Danseuses, Musiciens, Musicienne, tous ont participés aux chorégraphies, aux costumes, aux musiques, aux décors, et à tout ce qui fait ce spectacle ; C'est ce qui fait que ce spectacle est une réussite. Construire, ensemble, et porter ce projet, jusqu'à le présenter sur scène, nous l'avons réussi, et, c'est ma conviction, c'est ce qui fait que le spectacle a marché.

Bien-sûr, le public était acquis, famille, amis, proche, mais si nous n'avions pas été à la hauteur, nous n'aurions pas eu cet accueil sincère et chaleureux. Je ne pense donc pas que le public était si facile qu'il y paraît.

À titre personnel, j'ai tiré une grande satisfaction pendant ce week-end sur scène, ce que je n'aurais pas imaginé avant, loin de là. Je suis vraiment heureux d'avoir vécu cela, dans ces conditions, et avec les gens avec qui j'ai pu le partager. J'ai été touché par ce qui s'est passé, dans le groupe, par l'énergie et la sincérité de chacun ; Pour tout cela, Merci à tous !

Mais l'aventure n'est pas terminée. Ce spectacle, nous voulons le produire ailleurs qu'à Couëron, c'est le prochain défi ...

Finale !!!

Finale 100% bretonne en football ce soir: Guingamp - Rennes. A noter que le principal quotidien sportif francais à non seulement titré en breton ce matin, mais à aussi changé son nom :

La Rentrée Nantaise 2008

C'est l'été, et l'été, normalement, il faut que je finisse de préparer la Rentrée Nantaise. Et bien, cette année, je vais, comme depuis 3 ou 4 ans maintenant, continuer cette préparation.

Belle affiche, cette année. Comme tous les ans, mais bon :

  • Duo Hamon/Martin
  • Guillou/Clérivet
  • Martin/Chailloux
  • L'école de veuze de la Garnache
  • Blain/Leyzour
  • Soubenn Trio
  • Kelien
  • Aparté
  • Talar
  • et pour finir, Gonmt, bien sûr !

C'est effectivement une belle affiche, avec des valeures sûres, et des p'tits jeunes qui commencent.

La Rentrée Nantaise, c'est le 13 septembre, à L'Estuaire (Couëron), et c'est en soutien à l'association « Afrique avec Toi ».

Roland Conq Trio & Annie Ebrel Quartet

Concert en deux parties pour cette dernière de la saison (en fait, ce n'est pas vrai, il y a la joute chantée, en fin de saison).

Je n'ai pas vraiment réussi à rentrer dedans, j'ai trouver ça assez difficile d'accès. C'est très beau, mais c'est difficile de se laisser entraîner par les mélodies. C'est sans doute voulu, mais ça manque de rythme et de pêche, les tempos sont lents et les mélodies défilent.

C'est pas que c'est ennuyeux, les interprètes sont très bons, c'est du haut niveau, mais je n'ai pas accrocher. Je ne sais pas ce que ça peut donner en disque, mais les concerts ne m'ont pas donné envie.

La Mal Coiffée

Alors là !!

Je n'en suis toujours pas revenu ! Assis au second rang, en plein milieu, j'ai pris une grande bouffée de chaleur humaine ! Six chanteuses occitanes qui décoiffent avec leur chant polyphonique. Du chant et des percussions, ça suffit à donner la pêche.

Pas besoin de comprendre l'occitan pour recevoir toute cette chaleur humaine. Leur disque est à la hauteur.

Michael McGoldrick

Suite des concerts de la saison passée du Nouveau Pavillon, alors que le programme de la prochaine saison, nomade celle-çi, est sorti, et s'annonce alléchant.

Le flûtiste irlandais était en trio au Nouveau Pavillon, avec Ed boyd à la guitare et John-Joe Kelly au bodhran. Très intense, ce concert permet de se rendre compte de la virtuosité des interprètes. Mais au-delà et de leurs techniques, les trois musiciens nous offrent un tres beau set de musique irlandaise. Le probleme, c'est que ça fait déjà quelques mois, et que je n'ai rien noté après le concert, du coup, ce qui reste est un peu vague ...

On ne retrouve pas exactement la même intensité sur le disque (forcément), même si ça reste un très beau disque. Les disques de Lunasa sont sans doute plus proche de ce qu'on peut entendre en concert.

Mais j'en veux d'autres, des concerts et des musiciens comme ça ...

Langues et Régionalismes

Ca n'a pas manqué, on commence à lire quelques articles de journaleux parisiens qui n'ont rien compris au problème, comme celui-ci dans Marianne.

L'article dit que si nous reconnaissont que les langues régionales font parties de notre patrimoine, ce qui est un fait, tout comme le camembert ou le cassoulet, alors on attente à l'intégrité de la France !!

Mais c'est tout le contraire, madame Borrel, puisque c'est dans la constitution francaise qu'on l'inscrit. On renforce cette constitution, en la rapprochant de ce qu'est notre pays !

Depuis déjà longtemps, la construction de l'état-nation France s'est fait au détriment des régions qu'elle assimilait, en particulier au détriment des langues. On commence seulement maintenant à se rendre compte que la France est un agrégat de régions, et que le ciment à mis longtemps à prendre.

On peut certainement considérer que la France n'est qu'un état transitoire dans nos structures administratives. La prochaine étape sera sans doute l'Europe, une fédération de régions, et qu'une région est une entité à laquelle on pourra s'identifier. Les allemands et les espagnols y parviennent bien, on peut y arriver aussi.

Ceux qui s'accrochent à l'idée d'un état-nation France, une et indivisible, ne sont rien d'autres que des nationalistes qui s'accorche a une idée, certes très présentes, mais temporaire. Ils ne peuvent pas accusés les bretons, les alsaciens, et les autres, d'un repli identitaire, alors qu'il en sont les premiers acteurs du repli identitaire francais. Il suffit de voir l'état de l'enseignement des langues étrangères dans notre belle Education Nationale pour le comprendre. Les moules et les huitres s'accrochent à leur rocher, je n'aime ni les moules, ni les huitres.

L'identité en Bretagne, ça n'est pas un repli sur soi, mais une ouverture. Plus on a conscience de sa culture, plus on saura s'ouvrir à celle des autres, et construire quelque chose ensemble, en Europe et ailleurs.

Langues et Danses

L'actualité législative est riche en nouveauté dans le domaine culturel qui m'interresse.

Concernant les langues régionales en France, même si je n'en parle aucune, ni le breton ni le gallo, nos chers députés viennent d'adopter un amendement à un projet de loi modifiant la constitution, en disant que nos langues régionales font parties de notre patrimoine. Ca n'est pas encore fait, mais c'est un énorme pas en avant, qui je l'espère facilitera le travail des défenseurs de ces langues.

D'un autre coté, un avant-projet de loi remet en cause les pratiques amateurs, en ce qui concerne les cultures populaires, et donc la danse. Certains se sont imaginés que nous concurrencions des professionnels en dansant et en faisant des spectacles dans nos cercles. Il faudrait vraiment qu'ils sortent de leurs bureaux, et aillent prendre l'air de temps en temps.

Les danses traditionnelles sont pratiquées par des amateurs, en aucun cas par des professionnels. S'il existe des ballets professionnels, ça ne peut être que marginal, et ces professionnels viennent forcément des pratiques amateurs. Les cultures populaires passent forcément par des pratiques amateurs, il faut vraiment avoir de la bouillie entre les oreilles pour croire que le contraire soit possible : les professionnels du secteur ne pourront pas travailler sans pratiques amateurs. C'est d'ailleurs la même chose en ce qui concerne la musique, quoi qu'en dise la loi.

Je ne sais pas si nos députés savent faire le grand-écart, mais il me semble qu'ils ne peuvent pas adopter un amendement favorable à nos langues régionales, et travailler sur un projet de loi limitant les pratiques amateurs des cultures populaires. Ca ne peut pas être cohérent.

Jacky Molard Quartet

Presque un an après la sortie de l'album, les musiciens du « Jacky Molard Quartet » étaient au Nouveau Pavillon.

Que dire, sinon qu'ils retransmettent très bien ce qu'ils ont imprimés sur le disque, et que c'est exceptionnel. Un bijou d'énergie, quatre solistes jouant ensemble, et produisant une intensité incomparable.

La vrai découverte pour moi reste la contrebassiste, Hélène Labarrière, que je n'avais vu jouer. C'est incroyable, comment peut-on être aussi agile avec un instrument aussi imposant.

De la musique traditionnelle au Jazz, ce concert est de ceux qui m'ont le plus plût de toute la saison, et c'est ce genre de musique que j'aime écouter. Mais, s'ils pouvaient sourire un peu, voire s'adresser un peu plus directement au public entre deux morceaux, il me semble que ça ne gacherait rien.

Francois Robin : Trafic Sonore

Le 15 novembre dernier avait lieu au Nouveau Pavillon le concert de la formation « François Robin Expérience » : Trafic Sonore. Cette création, autour du joueur de Veuze François Robin, était en résidence dans cette scène de musiques traditionelles qu'est le Nouveau Pavillon.

La Veuze est un instrument traditionnel, joué dans le pays nantais, le marais breton vendéen, la presqu'île guérandaise et le pays de Redon, est donc l'instrument central du concert, accompagnée des flûtes de Youenn Le Cam et des guitares de Laurent Rousseau.

L'idée n'est pas de jouer des mélodies traditionnelles, même si ça serait certainement très bien. Non, non, pas du tout, il s'agit bien d'explorer les possibilités des instruments, avec un aspect très expérimental. J'ai l'habitude d'entendre jouer de la Veuze, en fest-noz, dans un cadre beaucoup plus contraint, ou les musiciens jouent pour faire danser les gens.

Pendant ce concert, on perd ses repères musicaux, on entend des sons dont on identifie mal la provenance. Qu'importe, au-delà du travail effectué par les musiciens, on découvre l'univers de cette création et l'intensité de l'expérience. C'est exigent, on ne peut pas se reposer sur ce qu'on connait pour tenter d'apprécier ; il faut changer de point de vue et essayer de les suivre...

Malgré cette tentative de détournements d'oreilles, j'ai beaucoup aimé ce concert. C'est déconcertant, on est surpris par ce qu'on entend, mais je ne me suis pas ennuyé une seule seconde. Je conseille à tous les amateurs d'expériences musicales d'aller écouter cette formation, en gardant les oreilles, et l'esprit, grand ouvert.

Cependant, je ne sais pas si j'adhérerais de la même façon à ce concert sur un disque, il manquerait sans doute le côté vivant de l'expérience

Kelien

Quelques photos de Kelien, prise samedi dernier :
 

kelien-01.jpg

 

kelien-02.jpg

 

kelien-03.jpg

 

kelien-04.jpg

 

kelien-03.jpg

 

kelien-03.jpg

 

Le Nouveau Pavillon

La saison du Nouveau Pavillon est presque terminée, il ne reste plus que La Joute Chantée, le mardi 29 avril ( il reste des places, d'ailleurs !)

J'ai pu assister à quelques concerts, et dans l'ensemble, je suis très entousiaste par ce que j'ai pu voir et entendre. Je vais essayer de résumer en quelques billets mes impressions sur ces concerts :

A venir, donc !

La Rentrée Nantaise 2007

La Rentrée Nantaise 2007 aura lieu le 8 septembre, à la salle L'Estuaire. La particularité de cette année est d'inviter des musiciens à inviter un autre musicien de leur choix, avec qui il ne se produise pas habituellement :

Les musiciens invités sont donc :

  • David Bourdeau, à la clarinette
  • Sylvain Girault, au chant
  • Pascal Montels, au basson
  • Philippe Bugel, au bouzouki
  • François Robin, à la veuze

Evidemment, ils savent déjà qui ils invitent, mais pour le savoir, il faudra venir les voir ce soir là. Ils auront chacun 25 minutes pour s'exprimer.

D'autres formations viendront completer la soirée : Alain Pennec, Les Bezous de Chataignes, Pedrot/Lardière, Trimaud Belliard Création et L'Effet Matin

Tous les ans, la soirée apporte son soutien à une association. Cette année, il s'agit de 2 associations : Kely-kely et Juley, qui seront présentes ce soir là pour expliquer leurs projets

Fest Noz du 3 février 2007

Le fest noz annuel de Koria est terminé. Les groupes Hamon-Martin Quintet, L'Effet Matin, et le duo Blaise / Maisonneuve ont merveilleusement animés cette soirée. En plus d'avoir placé la barre très haut avec leurs prestations, ils sont tous très sympathiques, et semblaient apprécier l'ambiance de la soirée.

Coté affluence, on note une centaine de personnes en plus par rapport à l'édition précédente. Avec de la publicité bien ciblée, il me semble que c'est l'affiche qui a attiré les danseurs.

Pas de problème d'organisation, les adhérents de Koria était là, merci à eux. Aucun problème à noter de toute la soirée, très bonne sonorisation, comme d'habitude, merci à Benoit Foucault et SBES. La bière a bien marché aussi, merci à « Bières d'ailleurs » .

Rendez-vous le 8 septembre 2007 pour la prochaine édition de la Rentrée Nantaise, et le 2 février 2008 pour le prochain fest noz de Koria.

Fest-Noz du 4 février

Le fest-noz annuel de Koria est terminé. Il y avait un peu moins de monde que les années précedentes, sans doute pour deux raisons :

  • l'affiche etait moins ambitieuse qu'avant. Non pas que les musiciens (Mr Tatard et ses biniouses, Kelien, Crusson/Goudedranche et Giraud/Guillard) soient moins bons, mais ils n'ont pas encore la renommée de certaines têtes d'affiche comme Loened Fall ou Hamon-Martin Quintet (ça va venir !), et ils sont quand même connus par les amateurs de fest-noz du coin, du coup, ça attire moins. A noter le quart d'heure nostalgie pour les « vieux » de l'asso avec Thierry Crusson et Thierry Goudedranche. Ca leur rappelait leur jeune temps :-)
  • la communication a sans doute été insuffisante, notemment vers un public moins habituelle, et un public moins local. Peut-être insisté sur la presse, les radios locales, et encore plus des sites internet, notement des sites d'actus plus généralistes.

J'ai noté toutefois que dès le début de la soirée, il y avait plein de tête que je ne connaissais pas, et donc pas trop habitué à venir aux festou-noz. Et ça c'est bien. Comme d'hab, le son etait excellent, merci SBES. Et la bière aussi, sans probleme cette année, grace à « Bières d'ailleurs ». Tout ça dans une - toujours aussi belle - salle L'Estuaire, gratuite pour la première année, merci à la municipalité !

Je n'ai pas fait de photos cette année, donc il n'y aura pas d'album-photo sur le site de Koria.

Les prochains rendez-vous sont la « Rentrée Nantaise 2006 », organisé avec Galenn et la Mairie de Couëron, le 9 septembre 2006, dont l'affiche est déjà bien avancée, et le fest-noz de 2007, normalement le 3 février 2007.

La Rentrée Nantaise

La Rentrée Nantaise 2005 est terminée, une belle affiche cette année, avec beaucoup de chanteuses, essentiellement en chant gallo. On a fait le plein, il y avait une bonne ambiance, les musiciens et chanteuses (oui, c'est comme çà !) avaient l'air content. Et l'association « Les Amis des Enfants du Monde » devrait être contente, aussi.

MAJ (1-11-05) : Les photos sont ici.

Patrick Le Lay dans « Bretons »

Le nouveau magazine « Bretons » , dans son second numéro, s'entretient avec Patrick Le Lay, PDG de Tf1. Ses propos sont rapportés dans Le Monde et dans Yahoo.

Je n'ai pas lu l'entretien, n'ayant pas eu le magazine entre les mains. Néanmoins, il me semble que la rédaction a saisi ici une bonne occasion de se faire faire de la publicité. En effet, c'est la teneur des propos du pdg de TF1 qui ont attiré l'attention des médias pré-cités. On peut donc raisonnablement penser que les 30 000 exemplaires imprimés vont être aisement vendu. D'autant plus, que grâce à cette couverture, « Bretons » est en tête de gondole dans toutes les bonnes maisons de la presse.

On est donc bien devant un cas de manipulation d'image, Patrick Le Lay se prêtant à un jeu qu'il doit sans doute connaître par coeur.

Bien-sûr, c'est le commerce qui veut ça, mais quel est l'interêt de la rédaction de publier une telle interview ? Les positions de Le Lay, sans doute volontairement exageré, ne vont-ils pas contribuer à décrébiliser le contenu entier ? et sur combien de génération ?

Si je dis ça, c'est parce que je suis breton, de Nantes. Mais je suis aussi français. Et il ne me viendrait pas à l'idée de nier mon appartenance à la france. Par contre, il est vrai que la france a voulu oublier pendant très longtemps l'existence même d'une langue bretonne (et aussi basque, alsacienne, etc...). Mais la situation a changé. Si la france refuse toujours de signe le Charte européenne des langues régionales ou minoritaires, elle ne peut pas nier l'existance des écoles Diwan, par exemple.

En conclusion, pour moi, la bretagne se vit à la façon de Morvan Lebesque. C'est du quotidien, au naturel, sans provocation inutile ... Et sans oublier non plus.

Maj : J'ai lu l'entretien, et je ne change pas mon article.

C'est moi

Une photo de moi, pas du tout dans mon élément naturel, en train de me prendre en photo, avec mon APN.

Bien sûr, la photo n'est pas de moi, mais de Pascal, que je remercie.

photo de profil

Et je ne vous montrerais pas la photo que je prenais à ce moment, elle est ratée !

Rentrée Nantaise 2004

La rentrée nantaise 2004 est terminée, rendez-vous le 5 février 2005, au même endroit, avec Karma, Galenn, et Mer-Geffroy.

Rentrée Nantaise 2004

Les bénéfices de cette soirée seront reversés à l'association Les nomades de Mauritanie.