Je suis un joueur de football

Superbe publicité de Nike à propos de football. On s'y croirait.

Lire la suite...

Ri - di - cule

La retransmission du passage de la flamme olympique à Paris montre à quel point nous sommes ridicules dans cette histoire des Jeux Olympiques de Pékin.

3000 policiers, pas moins, 320 véhicules autour de la flamme, tout ça parce que nous ne sommes pas en mesure d'expliquer aux chinois que leur attitude concernant les Droits de l'Homme, en particulier au Tibet, est inacceptable. Nous aurions du être en mesure de laisser s'exprimer les opposants à la dictature chinoise, et les défenseurs des Droits de l'Homme.

La flamme s'est éteinte, et avec elle l'esprit olympique. Les sportifs sont pris en otage, pas par les manifestants, mais par la chine.

A aucun moment la chine ne distingue le pouvoir politique, économique, judiciaire. Et le sport n'est qu'un outil, une vitrine à cette politique dictatoriale. Et ne soyons pas naïf, si nos diplomates ne sont pas en mesure de s'exprimer librement, c'est bien parce que les enjeux économiques sont énormes, et que nous avons acceptés, en toute connaissance de cause, les conditions de ce pouvoir économique, aux mains d'une clique de dictateurs, et aux mépris des libertés fondamentales, et des Droits de l'Homme.

« Des Roses et Des Orties »

C'est le titre du nouvel album de Francis Cabrel. Un bijou bien-sûr, mais un bijou surprenant, inattendu.

La musique d'abord. A la fois très fidèle à son style, jamais il ne se plagie, il ne tombe dans l'imitation. Je suis très agréablement surpris par les mélodies, et les arrangements sont, comme d'habitude, une pure merveille. Comme quoi il n'y a pas besoin d'aller vite et de faire beaucoup de bruit pour faire la musique qui swingue. Ca chatouille les oreilles !

Les thèmes des chansons sont traités avec beaucoup de sensibilité et de poésie. Ca n'est pas une grosse surprise, on aurait été déçu du contraire. Les mots juste, juste les mots. Quelques extraits :

La Robe et L'Echelle :

A la vitesse où le temps passe
Le miracle est que rien n'efface l'essentiel
Y'a tant de façons, de manières
De dire les choses sans parler
Et comme tu savais bien le faire
Tu l'as fait

Le Chêne Liège :

Où êtes-vous dans l'atmosphère ?
On vous attend, on vous espère
Mais c'est le doute et le mystère
Que vous m'aurez appris le mieux

Une mention spéciale, pour la chanson « Mademoiselle L'aventure », parce qu'il y a des choses qui touchent plus que d'autres :

C'est le livre qu'on partage
Et nous voilà réunis
Au matin de chaque page
On vous remercie

Le thème de certaines chansons dénoncent les injustices de ce bas monde, et ce n'est pas la première fois. Des critiques fusent sur ce fait, et sur le fait qu'au délà des mots, l'artiste ne propose pas de solutions. Il y répond très bien, dans la chanson « Des Gens Formidables » :

Il suffirait qu'on apparaisse
Pour que le monde soit heureux
Mais en fait, les gens nous aiment
et puis nous laissent
Et c'est sans doute mieux.

Bien-sûr, cet album est encore un beau livret cartonné. Courrez vite l'acheter !

Sarkozy l'incapable

Sous ce titre volontairement provocateur, c'est ce que je percois comme conclusion à la lecture de l'interview d'Emmanuel Todd, sur le site de Marianne : Emmanuel Todd : «Si la France devient le caniche des USA, elle disparaîtra».

Quelques extraits :

Je peux tout imaginer de Nicolas Sarkozy, même qu'il ne sache pas ou est l'Afghanistan.
Dans la logique du sarkozysme, il y a la combinaison d'une incapacité à affronter les vrais problèmes et à désigner des boucs émissaires. C'est classique : quand une société est en crise, elle a le choix entre résoudre ses problèmes économiques et ses pathologies sociales, ou créer des bouc-émissaires. Sarkozy recherche toujours un ennemi, il est dans l'agression. Cela s'observe même dans son comportement ordinaire avec les habitants de banlieue ou les marins pêcheurs.

Si je comprends bien, outre son incompétence, ce qui n'est pas en soi un scoop, son attitude est de plus en plus dangereuse. Je ne comprends toujours pas comment des gens ont pu voter pour lui. Nous n'avons rien à gagner avec lui, ni nous ni personne d'autre. Au contraire, nous avons tous beaucoup à perdre.

Et comme dans toutes les guerres, les seuls qui gagnent, à la fin, sont les marchands d'armes ...

En faisant un raccourci rapide, Sarkozy traiterai de la même façon la suppression de la publicité sur la télévision publique et cette guerre : un cadeau à ses amis !

Rollers

Cet après-midi, j'ai filmé deux gugusses sur leurs rollers, avec mon téléphone. Autant dire que la qualité n'est pas terrible, et du patinage, et de la vidéo :)

Je me suis quand amusé à monter la vidéo avec Kino : http://www.dailymotion.com/video/x46amp_roller_family

Lire la suite...

Once

Un beau film, émouvant, touchant, la musique y est filmée comme jamais, les deux acteurs sont en fait des musiciens, et ça fait toute la différence. De plus, c'est tout à fait le genre de musique que je peux écouter en boucle pendant des heures.

Le scénario est tout ce qu'il y a de plus simple, sans rebondissement "alacon". Et ce scénario porte le film et met en valeur la musique et les deux interprètes principaux.

En plus, ce film a été tourné sans budget, ni autorisation, en deux semaines, comme quoi, on a pas besoin de gros moyens pour toucher les gens ...

Lire la suite...

Fume, fume

Un citation de Ron l'infirmier, destiné à nos amis les fumeurs :

Fume mon chou, fume, l'état encaisse et toi, aussi, quelque part. Tu nous rapportes plus qu'un alcoolique et tu meurs plus vite, aussi : ton rapport qualité prix est excellent.

Ron est infirmier, et auteur : La chambre d'Albert Camus.

Questionnaire

On ne me l'a pas transmis, mais je l'ai trouvé, et j'y réponds :

  1. Quand et quelle est votre prochaine prestation facturée ? En fin de semaine, puis une autre en début de semaine prochaine, s'il y a des trains. J'essaie de ne pas trainer pour faire les factures, parce que sinon, j'ai tendance à oublier. De plus, plus tôt on facture, plus tôt on est payé.
  2. Pour quelle raison reprendriez-vous une activité salariée classique ? Qu’est-ce qui vous manquerait le plus ? Aucune bonne raison : le salariat est une aliénation. J'ai gagné beaucoup de libertés, à tout point de vue, et ça me manquerait beaucoup. De plus, j'ai aussi gagné en pouvoir d'achat, et ça compte aussi.
  3. Que fait un professionnel autonome l’été alors que ses clients sont à la plage ? Il écrit un livre, ou il part en vacances sous la pluie. Il espère bien que l'été prochain sera plus beau.
  4. Décrivez votre principal outil de travail sans citer son nom. Petite boite en plastique d'environ 2kg, disposant d'une fenêtre donnant sur un univers aussi passionnant qu'il est libre...
  5. Finalement, tout serait parfait si… je ne vois pas, en ce moment, dans ma vie professionnelle, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Pourvu que ça dure. Pour le reste, il y aurait beaucoup à dire...

Pentax K10D

Cela fait maintenant plusieurs mois que j'utilise le Pentax K10D pour faire des photos. J'y prends beaucoup de plaisir, c'est un appareil très agréable à utiliser. Je devrais prendre le temps de mettre quelques galeries de photos en ligne, très bientôt, normalement.

Pentax K10D 31mm Pentax K10D 50mm

Jusqu'à présent, j'utilisais un zoom standard de marque Sigma, avec une longueur focale allant de 18 mm à 70 mm. C'est suffisant pour beaucoup d'usage, et la qualité est tout à fait satisfaite, à mes yeux du moins.

J'ai acquis, sur ebay.fr, deux objectifs supplémentaires : un 50mm, et un 31mm, tous deux de marques Pentax. Leurs ouvertures sont respectivement de 1.4 et 1.8, et les premiers essais montrent une qualité plus que satisfaisante.

Pentax 50mm f1.4 Pentax 50mm f1.4
Pentax 31mm f1.8 Pentax 31mm f1.8 Pentax 31mm f1.8

@rrêt sur images

L'émission de Daniel Schneidermann, diffusée sur France 5 jusqu'en juin dernier, va trouver une seconde jeunesse sur le Web.

Puisqu'aucun média traditionnel n'a accepté de diffuser cette émission, ce qui est révélateur de l'état du PAF, l'équipe d'ASI se lance dans « l'aventure Internet ». Ce constat montre à quel point nous avons besoin de cette émission, qui nous explique à quel point les images, et ceux qui nous les montrent, peuvent nous manipuler.

L'an dernier, j'ai pris mon abonnement à Marianne, renouvelé cette année. J'ai donc pris, en toute cohérence, de mon point de vue, un abonnement à ce qui sera « @rrêt sur image », à partir de janvier. 30 € pour un an, qui permet à l'équipe d'ASI d'assurer son indépendance, et la continuité de cette critique ô combien nécessaire.

Cette aventure sur le Web est accompagnée par la société Gandi, chez qui j'achète mes noms de domaines, et en particulier par le développeur principal de Dotclear, qui fait tourner ce blog : on imagine aisément que des logiciels libres seront utilisés dans l'aventure. À titre personnel, je trouve tout ça parfaitement cohérent : indépendance, liberté, choix, ... tout va bien !

C'est la Rentrée

Nantaise, la semaine prochaine, le 8 septembre, à l'Estuaire. Petit changement dans le programme, Sylvain Girault n'étant plus disponible, c'est Janick Peniguel qui accepte gentillement de le remplacer.

Comme bonne résolution pour la rentrée, j'ai décidé de me bouger, je me suis acheter un vélo, en remplacement du vieux Peugeot : un Trek 7.3 FX

Trek 7.3 FX

C'est une bécane excellente, ça roule tout seul, c'est un vrai plaisir d'aller prendre l'air, et ça fait du bien !

Le boulot est reparti, je viens de remettre les dernières relectures de la seconde édition de mon livre sur PostgreSQL, toujours chez ENI-Editions.

J'ai bien profité de mon été, météo mise à part, avec une bonne semaine dans les alpes, a faire du roller près du lac d'Annecy, ainsi que du catamaran, et autres activités sportives. Une semaine pluvieuse dans le Morbihan, mais j'ai quand même fait quelques siestes dans mon hamac

Sieste dans le hamac

, et un saut dans le Nord de l'Allemagne, la Frise orientale, ou le temps était magnifique.

Hier soir, par anticipation, les 25 ans d'un futur instit' bilingue :

25 ans

plus de GPS

Depuis 1 an, j'utilise mon téléphone Siemens SXG75 comme GPS, grâce à l'offre SFR. Ça marche plutôt bien, ça me permet de ne plus me perdre en allant chez mes clients, et je n'ai jamais payé les 12 € mensuels annoncés pour l'abonnement à la navigation.

Le problème est que je viens de recevoir un courrier m'annonçant que SFR allait interrompre ce service dans un mois, avec, en fin d'année, une nouvelle offre similaire. Donc, pour la rentrée, je n'ai plus de GPS, ce qui m'embête un peu.

La solution la plus simple est d'acheter un appareil GPS dédié, comme le TomTom One XL, qui tourne sous Linux, ou d'attendre la fin de l'année pour voir ce que proposera SFR en remplacement de l'offre actuelle.

L'autre problème est que ce téléphone n'est pas excellent en réception d'appel. J'ai régulièrement des appels entrants qui passent à la trappe, sans explication, ce qui est quand même assez gênant. Je vais donc probablement changer de téléphone : L'idéal serait un téléphone sur lequel je peux consulter mes mails et mon agenda en déplacement, donc un appareil de type blackberry. À voir !

Arrêt sur Image

Alors, voilà, une des seules émissions intéressantes à regarder, qui nous apportait tous les dimanche midi un peu de recul sur nos médias, spécialement sur la télévision (et il y en a bien besoin), va s'arrêter. Il fallait peut-être faire évoluer cette émission, mais elle était tout à fait à sa place sur France 5. Une pétition est en ligne pour préserver cette émission : http://arret-sur-images.heraut.eu/.

C'est quand même dommage qu'a chaque fois qu'il y a quelque chose d'intéressant, on nous l'enlève. Alors que d'autres émissions de bas-étage sont toujours là !

Bon, pour le moment, Taratata est maintenu ...

Nouveaux Albums

Quelques albums récemment sortis :

De bons albums, à écouter sans modération ...

Adhésion à l'APRIL

Je viens de prendre mon adhésion à l'APRIL. J'aurais du le faire depuis longtemps déjà, mais maintenant, plus qu'avant, il est important les logiciels libres soient défendus. J'espère que mon adhésion sera utile à l'association, et que je puisse prendre une part active à la vie de l'association.

Vigilance !

Dès ce soir, il faudra être vigilant. Les francais ont élus un président, aujourd'hui. Pour ma part, son programme me déplait fortement ; je ne lui accorde aucune confiance, quelque soit le sujet : il manipule les chiffres et les idées pour séduire, avec un seul but, celui de se faire élire.

Sur un sujet qui m'interresse au premier plan, les logiciels libres, il faudra redoubler de vigilance, les positions prises étant loin d'être claires, et, sur les brevets logiciels, nettement plus inquiétantes. Des assos comme l'APRIL et la FFII ont du travail en perspective.

Ce soir, la première odeur que j'ai pu sentir est celle des gaz lacrymogènes !

Les seuls points positifs sont les scores réalisés à Nantes et à Couëron, 56,61% et 66,38% pour Ségolène Royal.

Norah Jones : My Dear Country

Des nouvelles du vote éléctronique

Alors qu'en Ecosse, on constate des problèmes lors des éléctions parlementaires, en France, on s'apercoit que certaines machines de votes ne sont pas conformes, notemment celle utilisées à Couëron. Pour faire simple, Véritas à déclarer conforme des machines alors qu'elles validaient pas 6 des 114 points du règlement technique du ministère de l'Intérieur. Le ministère ayant accès au dossier de Véritas, il y a une malveillance manifeste de sa part.

Les élus des municipalités ne peuvent plus dire qu'il n'y a pas de problèmes avec ces machines :

  • sur le fond, les machines à voter sont un probleme.
  • les modèles choisis ne sont pas sûr.
  • les bureaux de vérifications ne font pas correctement leur travail.
  • Le ministère de l'Interieur ferme les yeux sur le non-respect d'un reglement qu'il a lui même édité.

Il est nécessaire aujourd'hui de revenir au vote papier, dans les communes ou ça n'est pas le cas : pour cela, il faut signer la pétition.

Pour ma part, je viens de voter dans mon bureau de vote, avec des bulletins papiers, et il n'y avait aucune attente, aucun problème, et 45% de votants à 12h.

Vote éléctronique, quelques commentaires

Ce matin, dans Ouest-France, je lis un article à propos du vote électronique. Cet article évoque la situation de Couëron, ville que je connais bien, pour y avoir habité quelques années. L'article reprend les propos d'un élu à l'origine du choix de machines de votes sur la commune.

Devant les grossières erreurs soutenues, je ne peux m'empêcher de réagir :

  • Pour moi, c'est une grosse calculette, rien de plus. : première erreur. Les machines de vote électronique ne sont pas de simples calculettes un peu plus volumineuses. Ce sont de véritables ordinateurs, avec tous les problèmes de fiabilité et de sécurité que cela peut poser.
  • Il y en a qui regrettent peut-être la joyeuse époque du dépouillement, mais la réalité, c'est qu'il est de plus en plus difficile de trouver des volontaires et que les comptages s'éternisaient tard dans la nuit. : Bien entendu, il faut des bénévoles pour assurer la bonne tenue des bureaux de vote. Je ne nie pas que ça puisse être un problème. Ceci dit, il m'est arrivé, à Couëron, alors qu'un élu me l'avait demandé, d'aller à 8 heures du matin pour être assesseur dans un bureau de vote (le n°11, pour ceux que ça intéresse), et m'entendre dire qu'il y avait déjà suffisamment de monde. Mon cas est bien sûr isolé, mais il me semble qu'il y a suffisamment de monde à Couëron pour tenir les bureaux de vote.
  • Il est curieux que ceux qui utilisent quotidiennement des réseaux informatiques pour leur carte bancaire nourrissent de telles craintes. : Alors là, non, c'est vraiment trop gros. J'utilise très régulièrement des systèmes et réseaux informatiques, de par mon métier, et j'utilise une carte de paiement électronique pour beaucoup de choses, y compris sur Internet. Mais le vote électronique n'a absolument rien à voir : le principe de base de la sécurité informatique est la traçabilité des événements, il est donc totalement impossible de payer avec une carte bancaire de façon anonyme. De même, lorsque nous envoyons un e-mail, il est très facile de savoir d'où est parti le message et quel est le chemin pris. Tout ceci est technique essentiel, et encadré par la loi depuis plusieurs années. Au contraire, le vote, dans notre démocratie, est, et doit être, anonyme. Il est dans ce cas impossible d'assurer une traçabilité, qui est interdite par la loi. La comparaison avec les cartes bancaires est donc complètement absurde, et montre bien l'incompétence de l'élu qui tient ces propos.
  • Toutes les expérimentations conduites, notamment à Brest, se sont montrées positives et le Conseil constitutionnel s'est déjà prononcé favorablement. Les machines à voter sont testées et agréées. : Toutes les expériences ne sont pas si positives. Au contraire, plusieurs expériences montrent les failles et les problèmes potentiels de ces machines, notamment le modèle qui sera utilisé à Couëron. Les machines ne sont pas testées : seul un modèle a été testé et agrée, et non pas tous les modèles. Et je ne parle même de l'aspect fermé du contenu, en terme de matériel comme de logiciel.

Le fait que ces machines soient simples à utiliser, et notamment le fait qu'elles soient accessibles, peut être un aspect positif. Cela dit, je suis bien placé pour savoir que tout ceci est tout à fait relatif. Ca n'est effectivement pas plus compliqué que d'enregistrer un programme TV sur son magnétoscope, de programmer sa machine à laver, ou d'envoyer un e-mail. Et beaucoup de gens font des choses beaucoup plus compliquées dans leur vie de tous les jours. Mais je ne vois pas comment ça peut être plus simple que de glisser un papier dans une enveloppe, puis l'enveloppe dans une urne.

Concernant le côté écologique, on économise du papier qui est de toute façon recyclable. Mais quel est le cout écologique de ces machines ? Mesdames et Messieurs les quatre élus Verts de la municipalité couëronnaise, vous qui avez voté pour ces machines, avez-vous étudié l'aspect écologique de ces machines ? Je retire ma question aux élus Verts, après avoir lu qu'ils reconnaissent s'être trompés sur ce choix.

En fait, je m'aperçois que les problèmes posés par ces machines de votes électroniques sont surtout compris par des informaticiens. Ce sont des gens qui par leur métier sont amenés à comprendre et prendre en compte les problèmes posés par les traitements numériques des informations. Les non-informaticiens ne voient pas le problème, mais ils râlent quand il y a des virus informatiques et quand ils se font pirater leurs cartes bancaires. Et il s'avère qu'effectivement, le vote électronique pose des problèmes qui sont probablement suffisamment complexes pour qu'un non-informaticien puisse les appréhender. Ceci pose donc un vrai problème de démocratie : seule une partie de la population est en mesure de maitriser la question, et sans aucun doute, à terme, une partie encore plus petite en mesure de contrôler le système de votes : ceux qui connaissent la technique, et ceux qui peuvent les payer ! Il est basé sur la confiance que l'on met dans une entreprise privée, dont les intérêts ne sont pas forcément ceux de notre démocratie, et dans les mains de quelques politiciens au pouvoir, dont on sait qu'il ne l'exerce pas toujours dans l'intérêt de tous.

Le système de vote actuel, avec des bulletins de vote en papier, et des urnes, est au contraire parfaitement compréhensible par tous. Il est indispensable de le conserver.

Le système de vote électronique n'est pas une évolution, c'est une régression. Ce n'est pas un progrès, c'est un recul. L'histoire ne retient pas les échecs que la "modernité " essaie de nous apporter. J'espère que ce système de vote sera rapidement oublié, et derrière nous.

Il existe de nombreux articles en lignes sur le sujet :

Contre le vote éléctronique

Je viens de signer la "Pétition pour le maintien du vote papier", à cette adresse :
http://ordinateurs-de-vote.org/vp. J'en parle autour de moi parce qu'il y a urgence.

Ce printemps, plus d'un million d'électeurs voteront obligatoirement au moyen d'ordinateurs, parce que leur mairie en a décidé ainsi : dans une grande partie des Hauts de Seine, à Amiens, Brest, le Havre, Reims, Le Mans, Mulhouse, etc...  Ainsi qu'à Couëron, d'ou je suis originaire, mais ou je ne voterais pas cette année, habitant Nantes depuis l'année dernière, et ou on votera avec des bulletins papiers.

Une fraude pèserait sur le résultat des élections nationales.

L'urne transparente et le dépouillement public sont remplacés par un ordinateur dont le résultat est invérifiable et dont on ne peut rien savoir pour cause de secret industriel.

Etant informaticien, et donc conscient des problèmes que peuvent poser les traitements automatisés, et ayant été assesseur plusieurs fois à Couëron, je considère comme dangereux pour le bon fonctionnement de la démocratie l'utilisation des machines à voter.

Vous n'êtes pas au courant ?
C'est normal, jusqu'à peu, il n'y avait aucune information sur ce sujet, aucun débat...

Une démonstration frappante (i-Télé, 6 min):
http://ordinateurs-de-vote.org/dn#itele

Ciné et Musique

  • J'ai été voir « Casino Royale », et c'est un bon James Bond.
  • J'ai vu « Prête-moi ta main », c'est un bon film, j'aime vraiment Charlotte Gainsbourg, et forme un beau duo avec Alain Chabat.
  • L'album « Joyful » d'Ayo est vraiment très bon, je l'écoute en boucle en ce moment, merci à Taratata de nous faire découvrir des artistes comme ça.
  • J'écoute aussi l'album de Mr Tatard et ses biniouses, qui est vraiment bien, et, notemment, très bien réalisé ...