Alors qu'en Ecosse, on constate des problèmes lors des éléctions parlementaires, en France, on s'apercoit que certaines machines de votes ne sont pas conformes, notemment celle utilisées à Couëron. Pour faire simple, Véritas à déclarer conforme des machines alors qu'elles validaient pas 6 des 114 points du règlement technique du ministère de l'Intérieur. Le ministère ayant accès au dossier de Véritas, il y a une malveillance manifeste de sa part.

Les élus des municipalités ne peuvent plus dire qu'il n'y a pas de problèmes avec ces machines :

  • sur le fond, les machines à voter sont un probleme.
  • les modèles choisis ne sont pas sûr.
  • les bureaux de vérifications ne font pas correctement leur travail.
  • Le ministère de l'Interieur ferme les yeux sur le non-respect d'un reglement qu'il a lui même édité.

Il est nécessaire aujourd'hui de revenir au vote papier, dans les communes ou ça n'est pas le cas : pour cela, il faut signer la pétition.

Pour ma part, je viens de voter dans mon bureau de vote, avec des bulletins papiers, et il n'y avait aucune attente, aucun problème, et 45% de votants à 12h.