Mot-clé - couëron

Fil des billets - Fil des commentaires

a-drak

  • le 4 mars, dernière visite de mon futur appartement, ensuite, normalement, la livraison aura lieu d'ici la fin du mois.
  • Super Fest Noz à Couëron la semaine dernière. J'en suis doublement content, parce que j'avais fait la programmation ( Deus'Ta, Esquisse et Ruaud/Chauvin ), et que j'en ai profité un max, n'ayant plus de responsabilités dans Koria.
  • Cette semaine avait lieu le festival Brêches, par le Nouveau Pavillon. 3 concerts, par 6 formations, des musiciens excpetionnelles, une très bonne programmation, de la générosité, de la spontanéité, beaucoup de surprise, et même si, contrairement à la d'adage, tout n'est pas bon dans le cochon, j'ai passé 3 excellentes soirées. Mention spéciale pour Ostinato, avec un CD à la hauteur du concert. Et des concerts dans le chateau des ducs de Bretagne, c'est quand même la grande classe !
  • Les JO d'hiver ont commencé, à Vancouver, avec une nouvelle catégorie : le saut ASCII ;-). A lire, le blog de Martin Vidberg.
Saut ASCII

Koria :: Place Des Ridées

La semaine passée, l'ensemble chorégraphique de Koria, dont je fais partie depuis quelques années, produisait au théatre Boris Vian de couëron son nouveau spectacle : « Place Des Ridées »

Comme matière, nous avions nos danses traditionelles de Bretagne. Gavottes, Ridées, Ronds, Branles, du pays nantais, de toute la Bretagne, et aussi valses et polkas, nous avions piocher dans ce répertoire pour raconter des histoires sur scène, en dansant ; En costume, des reconstitutions du début du XXème, en musique, avec de vrais musiciens, en direct et sur mesure.

Dans ce théatre de 240 places, accueillis dans des conditions professionnelles, les deux séances étaient complètes, et le public nous a témoigné de son enthousiasme, pendant le spectacle, par ses réactions, et après, par ses félicitations et ses remerciements.

Pendant trois ans, les vingt-quatres membres du groupe ont crées, tous ensemble, ce spectacle. Danseurs, Danseuses, Musiciens, Musicienne, tous ont participés aux chorégraphies, aux costumes, aux musiques, aux décors, et à tout ce qui fait ce spectacle ; C'est ce qui fait que ce spectacle est une réussite. Construire, ensemble, et porter ce projet, jusqu'à le présenter sur scène, nous l'avons réussi, et, c'est ma conviction, c'est ce qui fait que le spectacle a marché.

Bien-sûr, le public était acquis, famille, amis, proche, mais si nous n'avions pas été à la hauteur, nous n'aurions pas eu cet accueil sincère et chaleureux. Je ne pense donc pas que le public était si facile qu'il y paraît.

À titre personnel, j'ai tiré une grande satisfaction pendant ce week-end sur scène, ce que je n'aurais pas imaginé avant, loin de là. Je suis vraiment heureux d'avoir vécu cela, dans ces conditions, et avec les gens avec qui j'ai pu le partager. J'ai été touché par ce qui s'est passé, dans le groupe, par l'énergie et la sincérité de chacun ; Pour tout cela, Merci à tous !

Mais l'aventure n'est pas terminée. Ce spectacle, nous voulons le produire ailleurs qu'à Couëron, c'est le prochain défi ...

Rollers

Cet après-midi, j'ai filmé deux gugusses sur leurs rollers, avec mon téléphone. Autant dire que la qualité n'est pas terrible, et du patinage, et de la vidéo :)

Je me suis quand amusé à monter la vidéo avec Kino : http://www.dailymotion.com/video/x46amp_roller_family

Lire la suite...

La Rentrée Nantaise 2007

La Rentrée Nantaise 2007 aura lieu le 8 septembre, à la salle L'Estuaire. La particularité de cette année est d'inviter des musiciens à inviter un autre musicien de leur choix, avec qui il ne se produise pas habituellement :

Les musiciens invités sont donc :

  • David Bourdeau, à la clarinette
  • Sylvain Girault, au chant
  • Pascal Montels, au basson
  • Philippe Bugel, au bouzouki
  • François Robin, à la veuze

Evidemment, ils savent déjà qui ils invitent, mais pour le savoir, il faudra venir les voir ce soir là. Ils auront chacun 25 minutes pour s'exprimer.

D'autres formations viendront completer la soirée : Alain Pennec, Les Bezous de Chataignes, Pedrot/Lardière, Trimaud Belliard Création et L'Effet Matin

Tous les ans, la soirée apporte son soutien à une association. Cette année, il s'agit de 2 associations : Kely-kely et Juley, qui seront présentes ce soir là pour expliquer leurs projets

Vigilance !

Dès ce soir, il faudra être vigilant. Les francais ont élus un président, aujourd'hui. Pour ma part, son programme me déplait fortement ; je ne lui accorde aucune confiance, quelque soit le sujet : il manipule les chiffres et les idées pour séduire, avec un seul but, celui de se faire élire.

Sur un sujet qui m'interresse au premier plan, les logiciels libres, il faudra redoubler de vigilance, les positions prises étant loin d'être claires, et, sur les brevets logiciels, nettement plus inquiétantes. Des assos comme l'APRIL et la FFII ont du travail en perspective.

Ce soir, la première odeur que j'ai pu sentir est celle des gaz lacrymogènes !

Les seuls points positifs sont les scores réalisés à Nantes et à Couëron, 56,61% et 66,38% pour Ségolène Royal.

Norah Jones : My Dear Country

Des nouvelles du vote éléctronique

Alors qu'en Ecosse, on constate des problèmes lors des éléctions parlementaires, en France, on s'apercoit que certaines machines de votes ne sont pas conformes, notemment celle utilisées à Couëron. Pour faire simple, Véritas à déclarer conforme des machines alors qu'elles validaient pas 6 des 114 points du règlement technique du ministère de l'Intérieur. Le ministère ayant accès au dossier de Véritas, il y a une malveillance manifeste de sa part.

Les élus des municipalités ne peuvent plus dire qu'il n'y a pas de problèmes avec ces machines :

  • sur le fond, les machines à voter sont un probleme.
  • les modèles choisis ne sont pas sûr.
  • les bureaux de vérifications ne font pas correctement leur travail.
  • Le ministère de l'Interieur ferme les yeux sur le non-respect d'un reglement qu'il a lui même édité.

Il est nécessaire aujourd'hui de revenir au vote papier, dans les communes ou ça n'est pas le cas : pour cela, il faut signer la pétition.

Pour ma part, je viens de voter dans mon bureau de vote, avec des bulletins papiers, et il n'y avait aucune attente, aucun problème, et 45% de votants à 12h.

Vote éléctronique, quelques commentaires

Ce matin, dans Ouest-France, je lis un article à propos du vote électronique. Cet article évoque la situation de Couëron, ville que je connais bien, pour y avoir habité quelques années. L'article reprend les propos d'un élu à l'origine du choix de machines de votes sur la commune.

Devant les grossières erreurs soutenues, je ne peux m'empêcher de réagir :

  • Pour moi, c'est une grosse calculette, rien de plus. : première erreur. Les machines de vote électronique ne sont pas de simples calculettes un peu plus volumineuses. Ce sont de véritables ordinateurs, avec tous les problèmes de fiabilité et de sécurité que cela peut poser.
  • Il y en a qui regrettent peut-être la joyeuse époque du dépouillement, mais la réalité, c'est qu'il est de plus en plus difficile de trouver des volontaires et que les comptages s'éternisaient tard dans la nuit. : Bien entendu, il faut des bénévoles pour assurer la bonne tenue des bureaux de vote. Je ne nie pas que ça puisse être un problème. Ceci dit, il m'est arrivé, à Couëron, alors qu'un élu me l'avait demandé, d'aller à 8 heures du matin pour être assesseur dans un bureau de vote (le n°11, pour ceux que ça intéresse), et m'entendre dire qu'il y avait déjà suffisamment de monde. Mon cas est bien sûr isolé, mais il me semble qu'il y a suffisamment de monde à Couëron pour tenir les bureaux de vote.
  • Il est curieux que ceux qui utilisent quotidiennement des réseaux informatiques pour leur carte bancaire nourrissent de telles craintes. : Alors là, non, c'est vraiment trop gros. J'utilise très régulièrement des systèmes et réseaux informatiques, de par mon métier, et j'utilise une carte de paiement électronique pour beaucoup de choses, y compris sur Internet. Mais le vote électronique n'a absolument rien à voir : le principe de base de la sécurité informatique est la traçabilité des événements, il est donc totalement impossible de payer avec une carte bancaire de façon anonyme. De même, lorsque nous envoyons un e-mail, il est très facile de savoir d'où est parti le message et quel est le chemin pris. Tout ceci est technique essentiel, et encadré par la loi depuis plusieurs années. Au contraire, le vote, dans notre démocratie, est, et doit être, anonyme. Il est dans ce cas impossible d'assurer une traçabilité, qui est interdite par la loi. La comparaison avec les cartes bancaires est donc complètement absurde, et montre bien l'incompétence de l'élu qui tient ces propos.
  • Toutes les expérimentations conduites, notamment à Brest, se sont montrées positives et le Conseil constitutionnel s'est déjà prononcé favorablement. Les machines à voter sont testées et agréées. : Toutes les expériences ne sont pas si positives. Au contraire, plusieurs expériences montrent les failles et les problèmes potentiels de ces machines, notamment le modèle qui sera utilisé à Couëron. Les machines ne sont pas testées : seul un modèle a été testé et agrée, et non pas tous les modèles. Et je ne parle même de l'aspect fermé du contenu, en terme de matériel comme de logiciel.

Le fait que ces machines soient simples à utiliser, et notamment le fait qu'elles soient accessibles, peut être un aspect positif. Cela dit, je suis bien placé pour savoir que tout ceci est tout à fait relatif. Ca n'est effectivement pas plus compliqué que d'enregistrer un programme TV sur son magnétoscope, de programmer sa machine à laver, ou d'envoyer un e-mail. Et beaucoup de gens font des choses beaucoup plus compliquées dans leur vie de tous les jours. Mais je ne vois pas comment ça peut être plus simple que de glisser un papier dans une enveloppe, puis l'enveloppe dans une urne.

Concernant le côté écologique, on économise du papier qui est de toute façon recyclable. Mais quel est le cout écologique de ces machines ? Mesdames et Messieurs les quatre élus Verts de la municipalité couëronnaise, vous qui avez voté pour ces machines, avez-vous étudié l'aspect écologique de ces machines ? Je retire ma question aux élus Verts, après avoir lu qu'ils reconnaissent s'être trompés sur ce choix.

En fait, je m'aperçois que les problèmes posés par ces machines de votes électroniques sont surtout compris par des informaticiens. Ce sont des gens qui par leur métier sont amenés à comprendre et prendre en compte les problèmes posés par les traitements numériques des informations. Les non-informaticiens ne voient pas le problème, mais ils râlent quand il y a des virus informatiques et quand ils se font pirater leurs cartes bancaires. Et il s'avère qu'effectivement, le vote électronique pose des problèmes qui sont probablement suffisamment complexes pour qu'un non-informaticien puisse les appréhender. Ceci pose donc un vrai problème de démocratie : seule une partie de la population est en mesure de maitriser la question, et sans aucun doute, à terme, une partie encore plus petite en mesure de contrôler le système de votes : ceux qui connaissent la technique, et ceux qui peuvent les payer ! Il est basé sur la confiance que l'on met dans une entreprise privée, dont les intérêts ne sont pas forcément ceux de notre démocratie, et dans les mains de quelques politiciens au pouvoir, dont on sait qu'il ne l'exerce pas toujours dans l'intérêt de tous.

Le système de vote actuel, avec des bulletins de vote en papier, et des urnes, est au contraire parfaitement compréhensible par tous. Il est indispensable de le conserver.

Le système de vote électronique n'est pas une évolution, c'est une régression. Ce n'est pas un progrès, c'est un recul. L'histoire ne retient pas les échecs que la "modernité " essaie de nous apporter. J'espère que ce système de vote sera rapidement oublié, et derrière nous.

Il existe de nombreux articles en lignes sur le sujet :

Contre le vote éléctronique

Je viens de signer la "Pétition pour le maintien du vote papier", à cette adresse :
http://ordinateurs-de-vote.org/vp. J'en parle autour de moi parce qu'il y a urgence.

Ce printemps, plus d'un million d'électeurs voteront obligatoirement au moyen d'ordinateurs, parce que leur mairie en a décidé ainsi : dans une grande partie des Hauts de Seine, à Amiens, Brest, le Havre, Reims, Le Mans, Mulhouse, etc...  Ainsi qu'à Couëron, d'ou je suis originaire, mais ou je ne voterais pas cette année, habitant Nantes depuis l'année dernière, et ou on votera avec des bulletins papiers.

Une fraude pèserait sur le résultat des élections nationales.

L'urne transparente et le dépouillement public sont remplacés par un ordinateur dont le résultat est invérifiable et dont on ne peut rien savoir pour cause de secret industriel.

Etant informaticien, et donc conscient des problèmes que peuvent poser les traitements automatisés, et ayant été assesseur plusieurs fois à Couëron, je considère comme dangereux pour le bon fonctionnement de la démocratie l'utilisation des machines à voter.

Vous n'êtes pas au courant ?
C'est normal, jusqu'à peu, il n'y avait aucune information sur ce sujet, aucun débat...

Une démonstration frappante (i-Télé, 6 min):
http://ordinateurs-de-vote.org/dn#itele

Fest Noz du 3 février 2007

Le fest noz annuel de Koria est terminé. Les groupes Hamon-Martin Quintet, L'Effet Matin, et le duo Blaise / Maisonneuve ont merveilleusement animés cette soirée. En plus d'avoir placé la barre très haut avec leurs prestations, ils sont tous très sympathiques, et semblaient apprécier l'ambiance de la soirée.

Coté affluence, on note une centaine de personnes en plus par rapport à l'édition précédente. Avec de la publicité bien ciblée, il me semble que c'est l'affiche qui a attiré les danseurs.

Pas de problème d'organisation, les adhérents de Koria était là, merci à eux. Aucun problème à noter de toute la soirée, très bonne sonorisation, comme d'habitude, merci à Benoit Foucault et SBES. La bière a bien marché aussi, merci à « Bières d'ailleurs » .

Rendez-vous le 8 septembre 2007 pour la prochaine édition de la Rentrée Nantaise, et le 2 février 2008 pour le prochain fest noz de Koria.

Loire


Loire
Originally uploaded by Sebl.

La Loire vu des quais.

Loire


Loire
Originally uploaded by Sebl.

La Loire vu des quais.