Mot-clé - Le Nouveau Pavillon

Fil des billets - Fil des commentaires

a-drak

  • le 4 mars, dernière visite de mon futur appartement, ensuite, normalement, la livraison aura lieu d'ici la fin du mois.
  • Super Fest Noz à Couëron la semaine dernière. J'en suis doublement content, parce que j'avais fait la programmation ( Deus'Ta, Esquisse et Ruaud/Chauvin ), et que j'en ai profité un max, n'ayant plus de responsabilités dans Koria.
  • Cette semaine avait lieu le festival Brêches, par le Nouveau Pavillon. 3 concerts, par 6 formations, des musiciens excpetionnelles, une très bonne programmation, de la générosité, de la spontanéité, beaucoup de surprise, et même si, contrairement à la d'adage, tout n'est pas bon dans le cochon, j'ai passé 3 excellentes soirées. Mention spéciale pour Ostinato, avec un CD à la hauteur du concert. Et des concerts dans le chateau des ducs de Bretagne, c'est quand même la grande classe !
  • Les JO d'hiver ont commencé, à Vancouver, avec une nouvelle catégorie : le saut ASCII ;-). A lire, le blog de Martin Vidberg.
Saut ASCII

En Vrac

  • Plus de 2 mois sans billets, record battu, je crois, mais non, ce blog n'est pas mort
  • 140km en Rollers le Week-end dernier, record battu :)
  • J'ai commandé le HTC "Google Phone" Magic :)
  • Cet été, j'irai marcher en Irlande.
  • Hadopi, ou comment faire une loi qui ne sert à rien, juste parce qu'en tant que Président de la République, on veut rassurer ces amis ( C'est très raccourci, mais en gros, c'est ça ). C'est d'ailleurs un assez bon résumé de ces 2 dernières années de présidence. Il faut vraiment que les gens réalisent que ce petit monsieur ne fera jamais rien pour ses électeurs, mais juste pour ses amis. C'est minable.
  • Je n'ai pas fait de billets sur la saison du Nouveau Pavillon, car je suis assez mitigé. Il y a eu de bonnes choses, mais aussi un certains nombres que je n'ai pas comprises. J'espère que la saison prochaine sera plus enthousiasmante.

Roland Conq Trio & Annie Ebrel Quartet

Concert en deux parties pour cette dernière de la saison (en fait, ce n'est pas vrai, il y a la joute chantée, en fin de saison).

Je n'ai pas vraiment réussi à rentrer dedans, j'ai trouver ça assez difficile d'accès. C'est très beau, mais c'est difficile de se laisser entraîner par les mélodies. C'est sans doute voulu, mais ça manque de rythme et de pêche, les tempos sont lents et les mélodies défilent.

C'est pas que c'est ennuyeux, les interprètes sont très bons, c'est du haut niveau, mais je n'ai pas accrocher. Je ne sais pas ce que ça peut donner en disque, mais les concerts ne m'ont pas donné envie.

La Mal Coiffée

Alors là !!

Je n'en suis toujours pas revenu ! Assis au second rang, en plein milieu, j'ai pris une grande bouffée de chaleur humaine ! Six chanteuses occitanes qui décoiffent avec leur chant polyphonique. Du chant et des percussions, ça suffit à donner la pêche.

Pas besoin de comprendre l'occitan pour recevoir toute cette chaleur humaine. Leur disque est à la hauteur.

Michael McGoldrick

Suite des concerts de la saison passée du Nouveau Pavillon, alors que le programme de la prochaine saison, nomade celle-çi, est sorti, et s'annonce alléchant.

Le flûtiste irlandais était en trio au Nouveau Pavillon, avec Ed boyd à la guitare et John-Joe Kelly au bodhran. Très intense, ce concert permet de se rendre compte de la virtuosité des interprètes. Mais au-delà et de leurs techniques, les trois musiciens nous offrent un tres beau set de musique irlandaise. Le probleme, c'est que ça fait déjà quelques mois, et que je n'ai rien noté après le concert, du coup, ce qui reste est un peu vague ...

On ne retrouve pas exactement la même intensité sur le disque (forcément), même si ça reste un très beau disque. Les disques de Lunasa sont sans doute plus proche de ce qu'on peut entendre en concert.

Mais j'en veux d'autres, des concerts et des musiciens comme ça ...

Jacky Molard Quartet

Presque un an après la sortie de l'album, les musiciens du « Jacky Molard Quartet » étaient au Nouveau Pavillon.

Que dire, sinon qu'ils retransmettent très bien ce qu'ils ont imprimés sur le disque, et que c'est exceptionnel. Un bijou d'énergie, quatre solistes jouant ensemble, et produisant une intensité incomparable.

La vrai découverte pour moi reste la contrebassiste, Hélène Labarrière, que je n'avais vu jouer. C'est incroyable, comment peut-on être aussi agile avec un instrument aussi imposant.

De la musique traditionnelle au Jazz, ce concert est de ceux qui m'ont le plus plût de toute la saison, et c'est ce genre de musique que j'aime écouter. Mais, s'ils pouvaient sourire un peu, voire s'adresser un peu plus directement au public entre deux morceaux, il me semble que ça ne gacherait rien.

Francois Robin : Trafic Sonore

Le 15 novembre dernier avait lieu au Nouveau Pavillon le concert de la formation « François Robin Expérience » : Trafic Sonore. Cette création, autour du joueur de Veuze François Robin, était en résidence dans cette scène de musiques traditionelles qu'est le Nouveau Pavillon.

La Veuze est un instrument traditionnel, joué dans le pays nantais, le marais breton vendéen, la presqu'île guérandaise et le pays de Redon, est donc l'instrument central du concert, accompagnée des flûtes de Youenn Le Cam et des guitares de Laurent Rousseau.

L'idée n'est pas de jouer des mélodies traditionnelles, même si ça serait certainement très bien. Non, non, pas du tout, il s'agit bien d'explorer les possibilités des instruments, avec un aspect très expérimental. J'ai l'habitude d'entendre jouer de la Veuze, en fest-noz, dans un cadre beaucoup plus contraint, ou les musiciens jouent pour faire danser les gens.

Pendant ce concert, on perd ses repères musicaux, on entend des sons dont on identifie mal la provenance. Qu'importe, au-delà du travail effectué par les musiciens, on découvre l'univers de cette création et l'intensité de l'expérience. C'est exigent, on ne peut pas se reposer sur ce qu'on connait pour tenter d'apprécier ; il faut changer de point de vue et essayer de les suivre...

Malgré cette tentative de détournements d'oreilles, j'ai beaucoup aimé ce concert. C'est déconcertant, on est surpris par ce qu'on entend, mais je ne me suis pas ennuyé une seule seconde. Je conseille à tous les amateurs d'expériences musicales d'aller écouter cette formation, en gardant les oreilles, et l'esprit, grand ouvert.

Cependant, je ne sais pas si j'adhérerais de la même façon à ce concert sur un disque, il manquerait sans doute le côté vivant de l'expérience

Le Nouveau Pavillon

La saison du Nouveau Pavillon est presque terminée, il ne reste plus que La Joute Chantée, le mardi 29 avril ( il reste des places, d'ailleurs !)

J'ai pu assister à quelques concerts, et dans l'ensemble, je suis très entousiaste par ce que j'ai pu voir et entendre. Je vais essayer de résumer en quelques billets mes impressions sur ces concerts :

A venir, donc !