Point sur le projet de Loi DAVSI

C'est ce soir qu'est étudié à l'Assemblée Nationale le projet de loi DADVSI. Concernant le courrier que j'avais envoyé au député de ma circonscription Jean-Marc Ayrault, je n'ai pas eu de réponse, mais la section Temps Réel du PS à réagi, appelent notemment à signer la petition de EUCD.info (plus de 120 000 signataires), demandant le retrait de l'ordre du jour de l'assemblée ce projet de loi. A priori, ça n'a pas suffit. Certains députés de la majorité ont réagit dans le bon sens, en notant l'aspect liberticide de certains amendements, et pas seulement pour les utilisateurs de logiciels libres. Malheureusement, ils sont en minorités dans leur propre groupe, et ne pourront probablement pas faire grand-chose.

Un point genant, c'est que malgré que le PS s'oppose à ce projet de loi, il ne semble pas y avoir beaucoup de député PS sur le banc ce soir. La planification de l'étude du projet de loi n'y est bien-sûr pas étrangère.

Je suis pour ma part persuadé que les députés, et le ministre de la Culture, défendant ce projet de loi sont vendus à un oligopole d'entreprise pour qui seul le profit compte, et qui n'ont aucunes considérations pour leurs clients, dont vous faites parti.

Quant à savoir si je pourrais continuer à faire mon metier, je reste optimiste, en pensant que, de toutes façons, l'interdiction des logiciels n'intégrant pas de technologies DRM est purement et simplement inapplicable, ce qui n'enleve rien à la bétise de certains amendements (au contraire), ni à celle de leurs rédacteurs.

Haut de page