La Mal Coiffée

Alors là !!

Je n'en suis toujours pas revenu ! Assis au second rang, en plein milieu, j'ai pris une grande bouffée de chaleur humaine ! Six chanteuses occitanes qui décoiffent avec leur chant polyphonique. Du chant et des percussions, ça suffit à donner la pêche.

Pas besoin de comprendre l'occitan pour recevoir toute cette chaleur humaine. Leur disque est à la hauteur.

Michael McGoldrick

Suite des concerts de la saison passée du Nouveau Pavillon, alors que le programme de la prochaine saison, nomade celle-çi, est sorti, et s'annonce alléchant.

Le flûtiste irlandais était en trio au Nouveau Pavillon, avec Ed boyd à la guitare et John-Joe Kelly au bodhran. Très intense, ce concert permet de se rendre compte de la virtuosité des interprètes. Mais au-delà et de leurs techniques, les trois musiciens nous offrent un tres beau set de musique irlandaise. Le probleme, c'est que ça fait déjà quelques mois, et que je n'ai rien noté après le concert, du coup, ce qui reste est un peu vague ...

On ne retrouve pas exactement la même intensité sur le disque (forcément), même si ça reste un très beau disque. Les disques de Lunasa sont sans doute plus proche de ce qu'on peut entendre en concert.

Mais j'en veux d'autres, des concerts et des musiciens comme ça ...

Dernière Semaine

Cette semaine était la dernière semaine en tant que travailleur indépendant. En effet, apres quelques semaines de vacances, je vais intégrer la société Hi-Média en tant qu'archictecte-DBA PostgreSQL. Ca sera alors l'occasion de passer à autre chose, professionnellement parlant. Plus de conseil ni de formation, mais une mise en application concrète de mes connaissances sur PostgreSQL, au service des projets et des métiers de l'entreprise, en relation avec les autres acteurs de la même entreprise. En quelque sorte, je passe de l'autre coté du miroir.

Cette dernière semaine était un peu particulière, puisque j'ai pu animer une formation à La Rochelle, non loin du vieux port, alors qu'avaient lieux les Francofolies !

J'en ai bien sûr profité, et j'ai pu voir quelques concerts qui m'ont particulièrement plu : Amélie-les-crayons et Daphné, Thérèse, Moriarty et Stacey Kent, puis Loane et Pauline Croze. J'ai vraiment beaucoup aimé tous ces concerts, avec une mention spéciale à Moriarty, que je ne connaissais pas.

Suite et (m'en)fin

Quelques pointeurs interressants :

Bon, tous ces liens vont dans le même sens, celui d'un débat éclairé, ou on prend un peu de recul et ou on fait la part des choses entre la justice et notre morale, entre la liberté de conscience d'un individu, quel qu'il soit, et l'état des mœurs dans notre civilisation.

J'ai du mal à trouver un lien qui explique calmement et posément la position de l'ensemble de la classe politique actuelle, et de l'opinion publique. Je trouve les discours des politiques populistes et démagogues.

M'enfin

Cette histoire de mariage annulé me laisse penseur.

Pourquoi personne n'imagine qu'il puisse s'agir d'un mariage arrangé (MAJ : ce qui ne semble pas être le cas !), et que la jeune fille n'ait trouvé que ce moyen pour s'en défaire, en jouant avec la bétise de son futur-ex mari, et de celle de son entourage. Peut-être que le juge a eu suffisement de lucidité sur cette situation pour aller au bout de cette action, dans l'interêt de la jeune fille. Ceci est bien sûr à mettre au conditionnel, je n'en sais rien. J'ai juste de fortes présomptions sur la betise des sus-cités.

Ce qui est sûr, c'est que c'est mieux pour elle, et que le porte-parole de l'UMP ferait bien de la fermer. Bizarrement, il se trouve que je suis d'accord avec notre ministre de la justice. Ca, c'est étrange !

En attendant, cette fille mérite certainement une vie plus épanouie que celle qui lui proposait son ex-futur mari. Je lui souhaite bien du courage.

Mais l'emballement médiatique autour de cette affaire fait peur : aucune analyse de la part des journalistes, aucun recul, ils récite tous la même partition, sans se poser de question. Dire que c'est un regression, un retour en arrière, c'est penser que la condition des femmes, dans certains milieux "culturellement marqués" fut un jour meilleure. Mais il n'en est rien, malheureusement. Il faudrait peut-être ouvrir les yeux de temps en temps.

Mise à jour (02-06-2008) : Un article d'un juge pour enfant : Tempête artificielle autour de l’annulation d’un mariage. Par ailleurs, l'édito de Catherine Nay sur Europe 1 ce matin allait dans le même sens.

Mise à jour (04-06-2008) : Un autre article interressant. C'est vraiment affolant, ce déchainement, cette violence de la part de "l'opinion publique", que les politiques ne font que relayer, par couardise. Deux émissions interressantes : C dans l'air de lundi dernier, et la deuxième partie de Mots Croisés, ce même lundi. Le juge persiste et signe.

Klezmer

En écho au précédent billet, une citation de Joann Sfar, extraite du tome 3 de Klezmer, « Tous des voleurs » :

Dressons le procès des pays modernes. Faisons le compte des spoliations, des crimes et des injustices qui ont abouti à la création de tous les pays du globe. Mais chacun son tour. Pas toujours israël.

Joann Sfar. Odessa. Le 15 Août 2006.

A lire. Toute l'œuvre de Joann Sfar est à lire. Le Chat du Rabbin et Klezmer sont des bandes dessinées très abouties, de vraies histoires, avec de vraies réflexions, de vrais dessins. Les carnets aussi. J'ai hâte de voir le Chat du Rabbin en dessin animé.

Langues et Régionalismes

Ca n'a pas manqué, on commence à lire quelques articles de journaleux parisiens qui n'ont rien compris au problème, comme celui-ci dans Marianne.

L'article dit que si nous reconnaissont que les langues régionales font parties de notre patrimoine, ce qui est un fait, tout comme le camembert ou le cassoulet, alors on attente à l'intégrité de la France !!

Mais c'est tout le contraire, madame Borrel, puisque c'est dans la constitution francaise qu'on l'inscrit. On renforce cette constitution, en la rapprochant de ce qu'est notre pays !

Depuis déjà longtemps, la construction de l'état-nation France s'est fait au détriment des régions qu'elle assimilait, en particulier au détriment des langues. On commence seulement maintenant à se rendre compte que la France est un agrégat de régions, et que le ciment à mis longtemps à prendre.

On peut certainement considérer que la France n'est qu'un état transitoire dans nos structures administratives. La prochaine étape sera sans doute l'Europe, une fédération de régions, et qu'une région est une entité à laquelle on pourra s'identifier. Les allemands et les espagnols y parviennent bien, on peut y arriver aussi.

Ceux qui s'accrochent à l'idée d'un état-nation France, une et indivisible, ne sont rien d'autres que des nationalistes qui s'accorche a une idée, certes très présentes, mais temporaire. Ils ne peuvent pas accusés les bretons, les alsaciens, et les autres, d'un repli identitaire, alors qu'il en sont les premiers acteurs du repli identitaire francais. Il suffit de voir l'état de l'enseignement des langues étrangères dans notre belle Education Nationale pour le comprendre. Les moules et les huitres s'accrochent à leur rocher, je n'aime ni les moules, ni les huitres.

L'identité en Bretagne, ça n'est pas un repli sur soi, mais une ouverture. Plus on a conscience de sa culture, plus on saura s'ouvrir à celle des autres, et construire quelque chose ensemble, en Europe et ailleurs.

Langues et Danses

L'actualité législative est riche en nouveauté dans le domaine culturel qui m'interresse.

Concernant les langues régionales en France, même si je n'en parle aucune, ni le breton ni le gallo, nos chers députés viennent d'adopter un amendement à un projet de loi modifiant la constitution, en disant que nos langues régionales font parties de notre patrimoine. Ca n'est pas encore fait, mais c'est un énorme pas en avant, qui je l'espère facilitera le travail des défenseurs de ces langues.

D'un autre coté, un avant-projet de loi remet en cause les pratiques amateurs, en ce qui concerne les cultures populaires, et donc la danse. Certains se sont imaginés que nous concurrencions des professionnels en dansant et en faisant des spectacles dans nos cercles. Il faudrait vraiment qu'ils sortent de leurs bureaux, et aillent prendre l'air de temps en temps.

Les danses traditionnelles sont pratiquées par des amateurs, en aucun cas par des professionnels. S'il existe des ballets professionnels, ça ne peut être que marginal, et ces professionnels viennent forcément des pratiques amateurs. Les cultures populaires passent forcément par des pratiques amateurs, il faut vraiment avoir de la bouillie entre les oreilles pour croire que le contraire soit possible : les professionnels du secteur ne pourront pas travailler sans pratiques amateurs. C'est d'ailleurs la même chose en ce qui concerne la musique, quoi qu'en dise la loi.

Je ne sais pas si nos députés savent faire le grand-écart, mais il me semble qu'ils ne peuvent pas adopter un amendement favorable à nos langues régionales, et travailler sur un projet de loi limitant les pratiques amateurs des cultures populaires. Ca ne peut pas être cohérent.

2 pétabytes

Yahoo vient d'annoncer qu'ils utilisent PostgreSQL pour stocker 2 pétaoctets de données¹. Ce qui en ferait la plus grosse base de données au monde.

Certes, ils utilisent une version modifiée de PostgreSQL, ils ont retirés le support des transactions, et utilisent un stockage en mode colonne, à la place du traditionnel stockage en mode ligne. De plus, l'éxécuteur de requètes permet d'utiliser plusieurs coeurs de processeur. Mais tout de même, c'est la license et la qualité du code de PostgreSQL qui font qu'il a été choisi.

Il est intérressant d'apprendre que Yahoo va supporter et aider le projet.

Ceci n'aurait pas été possible avec une base de données propriétaire, et montre bien la superiorité du logiciel libre, au code ouvert, sur le logiciel propriétaire.

¹ : Un pétaoctet, c'est mille téraoctets, un million de gigaoctets, un milliard de mégaoctets. Un mégaoctet, c'est un million de caractères, c'est 1 minute de musique au format Ogg-Vorbis, c'est une photo numérique de 4 mégapixels.

Je suis un joueur de football

Superbe publicité de Nike à propos de football. On s'y croirait.

Lire la suite...

On s'amuse comme on peut

benoit.gif amelie.gif
flore.gif benoit2.gif
flore2.gif

Jacky Molard Quartet

Presque un an après la sortie de l'album, les musiciens du « Jacky Molard Quartet » étaient au Nouveau Pavillon.

Que dire, sinon qu'ils retransmettent très bien ce qu'ils ont imprimés sur le disque, et que c'est exceptionnel. Un bijou d'énergie, quatre solistes jouant ensemble, et produisant une intensité incomparable.

La vrai découverte pour moi reste la contrebassiste, Hélène Labarrière, que je n'avais vu jouer. C'est incroyable, comment peut-on être aussi agile avec un instrument aussi imposant.

De la musique traditionnelle au Jazz, ce concert est de ceux qui m'ont le plus plût de toute la saison, et c'est ce genre de musique que j'aime écouter. Mais, s'ils pouvaient sourire un peu, voire s'adresser un peu plus directement au public entre deux morceaux, il me semble que ça ne gacherait rien.

Hardy, le Héron !

« Hardy Heron », c'est le nom de la nouvelle version de la distribution Ubuntu GNU/Linux. Cette version 8.04 va encore un peu plus loin dans la finition : Je l'ai installé sur mon Dell Latitude D830 hier soir, et sans aucune manipulation technique, l'ordinateur était fonctionel. Un sélection de logiciels plus tard, et tout était prêt !

Ca veut tout simplement dire que n'importe qui est capable de faire ça. Il suffit bien-sûr de conserver tous ses documents au préalable, et l'installeur fait tout le travail, en 30 minutes environ.

Pour ceux que ça interresse, ça se passe ici : Ubuntu.

Francois Robin : Trafic Sonore

Le 15 novembre dernier avait lieu au Nouveau Pavillon le concert de la formation « François Robin Expérience » : Trafic Sonore. Cette création, autour du joueur de Veuze François Robin, était en résidence dans cette scène de musiques traditionelles qu'est le Nouveau Pavillon.

La Veuze est un instrument traditionnel, joué dans le pays nantais, le marais breton vendéen, la presqu'île guérandaise et le pays de Redon, est donc l'instrument central du concert, accompagnée des flûtes de Youenn Le Cam et des guitares de Laurent Rousseau.

L'idée n'est pas de jouer des mélodies traditionnelles, même si ça serait certainement très bien. Non, non, pas du tout, il s'agit bien d'explorer les possibilités des instruments, avec un aspect très expérimental. J'ai l'habitude d'entendre jouer de la Veuze, en fest-noz, dans un cadre beaucoup plus contraint, ou les musiciens jouent pour faire danser les gens.

Pendant ce concert, on perd ses repères musicaux, on entend des sons dont on identifie mal la provenance. Qu'importe, au-delà du travail effectué par les musiciens, on découvre l'univers de cette création et l'intensité de l'expérience. C'est exigent, on ne peut pas se reposer sur ce qu'on connait pour tenter d'apprécier ; il faut changer de point de vue et essayer de les suivre...

Malgré cette tentative de détournements d'oreilles, j'ai beaucoup aimé ce concert. C'est déconcertant, on est surpris par ce qu'on entend, mais je ne me suis pas ennuyé une seule seconde. Je conseille à tous les amateurs d'expériences musicales d'aller écouter cette formation, en gardant les oreilles, et l'esprit, grand ouvert.

Cependant, je ne sais pas si j'adhérerais de la même façon à ce concert sur un disque, il manquerait sans doute le côté vivant de l'expérience

Kelien

Quelques photos de Kelien, prise samedi dernier :
 

kelien-01.jpg

 

kelien-02.jpg

 

kelien-03.jpg

 

kelien-04.jpg

 

kelien-03.jpg

 

kelien-03.jpg

 

Ri - di - cule

La retransmission du passage de la flamme olympique à Paris montre à quel point nous sommes ridicules dans cette histoire des Jeux Olympiques de Pékin.

3000 policiers, pas moins, 320 véhicules autour de la flamme, tout ça parce que nous ne sommes pas en mesure d'expliquer aux chinois que leur attitude concernant les Droits de l'Homme, en particulier au Tibet, est inacceptable. Nous aurions du être en mesure de laisser s'exprimer les opposants à la dictature chinoise, et les défenseurs des Droits de l'Homme.

La flamme s'est éteinte, et avec elle l'esprit olympique. Les sportifs sont pris en otage, pas par les manifestants, mais par la chine.

A aucun moment la chine ne distingue le pouvoir politique, économique, judiciaire. Et le sport n'est qu'un outil, une vitrine à cette politique dictatoriale. Et ne soyons pas naïf, si nos diplomates ne sont pas en mesure de s'exprimer librement, c'est bien parce que les enjeux économiques sont énormes, et que nous avons acceptés, en toute connaissance de cause, les conditions de ce pouvoir économique, aux mains d'une clique de dictateurs, et aux mépris des libertés fondamentales, et des Droits de l'Homme.

Le Nouveau Pavillon

La saison du Nouveau Pavillon est presque terminée, il ne reste plus que La Joute Chantée, le mardi 29 avril ( il reste des places, d'ailleurs !)

J'ai pu assister à quelques concerts, et dans l'ensemble, je suis très entousiaste par ce que j'ai pu voir et entendre. Je vais essayer de résumer en quelques billets mes impressions sur ces concerts :

A venir, donc !

« Des Roses et Des Orties »

C'est le titre du nouvel album de Francis Cabrel. Un bijou bien-sûr, mais un bijou surprenant, inattendu.

La musique d'abord. A la fois très fidèle à son style, jamais il ne se plagie, il ne tombe dans l'imitation. Je suis très agréablement surpris par les mélodies, et les arrangements sont, comme d'habitude, une pure merveille. Comme quoi il n'y a pas besoin d'aller vite et de faire beaucoup de bruit pour faire la musique qui swingue. Ca chatouille les oreilles !

Les thèmes des chansons sont traités avec beaucoup de sensibilité et de poésie. Ca n'est pas une grosse surprise, on aurait été déçu du contraire. Les mots juste, juste les mots. Quelques extraits :

La Robe et L'Echelle :

A la vitesse où le temps passe
Le miracle est que rien n'efface l'essentiel
Y'a tant de façons, de manières
De dire les choses sans parler
Et comme tu savais bien le faire
Tu l'as fait

Le Chêne Liège :

Où êtes-vous dans l'atmosphère ?
On vous attend, on vous espère
Mais c'est le doute et le mystère
Que vous m'aurez appris le mieux

Une mention spéciale, pour la chanson « Mademoiselle L'aventure », parce qu'il y a des choses qui touchent plus que d'autres :

C'est le livre qu'on partage
Et nous voilà réunis
Au matin de chaque page
On vous remercie

Le thème de certaines chansons dénoncent les injustices de ce bas monde, et ce n'est pas la première fois. Des critiques fusent sur ce fait, et sur le fait qu'au délà des mots, l'artiste ne propose pas de solutions. Il y répond très bien, dans la chanson « Des Gens Formidables » :

Il suffirait qu'on apparaisse
Pour que le monde soit heureux
Mais en fait, les gens nous aiment
et puis nous laissent
Et c'est sans doute mieux.

Bien-sûr, cet album est encore un beau livret cartonné. Courrez vite l'acheter !

Sarkozy l'incapable

Sous ce titre volontairement provocateur, c'est ce que je percois comme conclusion à la lecture de l'interview d'Emmanuel Todd, sur le site de Marianne : Emmanuel Todd : «Si la France devient le caniche des USA, elle disparaîtra».

Quelques extraits :

Je peux tout imaginer de Nicolas Sarkozy, même qu'il ne sache pas ou est l'Afghanistan.
Dans la logique du sarkozysme, il y a la combinaison d'une incapacité à affronter les vrais problèmes et à désigner des boucs émissaires. C'est classique : quand une société est en crise, elle a le choix entre résoudre ses problèmes économiques et ses pathologies sociales, ou créer des bouc-émissaires. Sarkozy recherche toujours un ennemi, il est dans l'agression. Cela s'observe même dans son comportement ordinaire avec les habitants de banlieue ou les marins pêcheurs.

Si je comprends bien, outre son incompétence, ce qui n'est pas en soi un scoop, son attitude est de plus en plus dangereuse. Je ne comprends toujours pas comment des gens ont pu voter pour lui. Nous n'avons rien à gagner avec lui, ni nous ni personne d'autre. Au contraire, nous avons tous beaucoup à perdre.

Et comme dans toutes les guerres, les seuls qui gagnent, à la fin, sont les marchands d'armes ...

En faisant un raccourci rapide, Sarkozy traiterai de la même façon la suppression de la publicité sur la télévision publique et cette guerre : un cadeau à ses amis !

PostgreSQL 8.3

PostgreSQL 8.3 est donc sorti lundi dernier, et d'après les premiers tests que j'ai pu faire, cette nouvelle version est vraiment intéressante.

Quelques liens sur le sujet :

- page 4 de 9 -